Les basophiles, une nouvelle clé pour comprendre le sepsis

Les basophiles, une nouvelle clé pour comprendre le sepsis

Dr Irène Drogou
| 23.01.2019
  • basophiles

Le processus faisant qu'une infection évolue en maladie de système reste encore insaisissable. Des chercheurs de Seattle proposent dans « Nature immunology » une nouvelle clé de compréhension du sepsis : les basophiles.

D'après des expérimentations chez la souris, l'équipe coordonnée par Adrian Piliponsky suggère que ces cellules rares du système immunitaire jouent un rôle dans la prévention du sepsis, en stimulant précocement la réponse immunitaire innée, notamment via la production de TNF.

La mortalité par sepsis reste trop élevée, y compris en France, notamment chez les nourrissons et les sujets âgés. Il y a en France plus de 5 000 décès par an par sepsis, davantage que la mortalité routière.

Production précoce de TNF par les basophiles

Le rôle des basophiles, qui comptent pour moins de 1% des leucocytes, n'est pas très bien connu. Il est admis qu'ils jouent un rôle dans la mise en place des défenses immunitaires à une infection bactérienne, mais les preuves scientifiques sont peu abondantes.

Ici, les chercheurs ont étudié la contribution des basophiles chez des souris génétiquement modifiées déficientes en basophiles. Parmi de nombreux médiateurs proinflammatoires, le TNF s'est avéré la seule cytokine significativement diminuée chez ces souris. C'est bien le TNF produit par les basophiles qui est en jeu, comme l'a prouvé une expérimentation chez d'autres souris manipulées pour ne pas exprimer spécifiquement le gène du TNF dans les basophiles.

Un médiateur de la réponse immunitaire

De plus, les souris n'exprimant pas de TNF de basophiles pâtissent d'une production moindre de TNF par les neutrophiles et les macrophages, avec une élimination bactérienne plus lente et une mortalité plus élevée.

Les basophiles, malgré leur petit nombre, semblent entraîner une cascade d'événements qui déclenche une réponse immunitaire contre l'infection et en facilite l'efficacité. Pour Adrian Piliponsky, premier auteur : « Les basophiles et le TNF dérivé des basophiles semblent avoir des rôles clés dans les stades précoces d'une infection bactérienne et dans la progression de telles infections vers le sepsis. » 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn vaccin

« L'obligation vaccinale profite à tous les vaccins », se réjouit Agnès Buzyn

En amont de la Semaine européenne de la vaccination qui va se dérouler du 24 au 30 avril, Agnès Buzyn a présenté un premier bilan positif de l'obligation vaccinale. « Les mesures d'extension de l'obligation vaccinale chez les... Commenter

Pas de cagnotte en ligne pour un chercheur anti-vaccins

La lutte contre les contre-vérités sur les vaccins vient de connaître un épisode inédit en Angleterre. La plate-forme de crowdfunding... Commenter

Fichage des Gilets jaunes blessés dans les hôpitaux parisiens ? Des praticiens s'insurgent, l'AP-HP démine

fichage gilets jaunes

Du fichage au flicage, il n'y a qu'un pas... Plusieurs praticiens se sont indignés depuis le week-end dernier sur les réseaux sociaux d'un... Commenter

Avortement sélectif : 23 millions de femmes manquent à l'appel dans le monde

enfants chine

Il manquerait 23,1 millions de naissances féminines dans le monde entre 1970 et 2017. C'est la conclusion d'une étude parue dans les « PNAS... 3

« Ma santé 2022 est un plan pour laminer la médecine libérale ! », tonne le Dr Jean-Paul Hamon (FMF)

hamon

À quelques heures du dernier round des négociations conventionnelles sur les assistants médicaux et les communautés professionnelles territo... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter