Pas d’éthique, les remplaçants ? Un médecin suggère à Macron de les contraindre à s’installer

Pas d’éthique, les remplaçants ? Un médecin suggère à Macron de les contraindre à s’installer

Stéphane Long
| 19.01.2019
  • Dr perrault

    Pas d’éthique, les remplaçants ? Un médecin suggère à Macron de les contraindre à s’installer

Limiter dans le temps les remplacements. C’est un généraliste de l’Orne qui le suggère. Médecin de campagne pendant 40 ans, maire d’une petite commune de 700 habitants, Saint-Julien-sur-Sarthe, le Dr Antoine Perrault a fait cette proposition à Emmanuel Macron à l’occasion du lancement du Grand débat national, le 15 janvier dernier. Le président de la République avait réuni dans un gymnase de Grand-Bourgtheroulde plusieurs centaines de maires de Normandie.

« Au bout de 5 ans, un médecin thésé devrait obligatoirement s’installer », propose le Dr Perrault qui y voit une solution d’urgence pour repeupler les déserts médicaux en attendant les effets de la fin du numerus clausus. Le généraliste vise plus particulièrement les « remplaçants professionnels », « des gens qui ne s’installent jamais. Ils remplacent 3 semaines à Besançon, 2 semaines à Amiens. Puis après, ils partent 8 jours en vacances avec les enfants ». Bref, ces médecins n’auraient pas la même éthique médicale que lui, avance le médecin. Une petite phrase qui a fait bondir certains de ses confrères sur Twitter.

Que pense Emmanuel Macron de cette proposition ? Le président ne semble pas favorable à une mesure aussi coercitive. Mais « on peut peut-être essayer de demander que les remplacements se fassent plus dans certains endroits que d’autres », a-t-il suggéré devant l’assemblée de maires, rappelant que ce serait à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, d’en discuter avec les syndicats.

L’exercice libéral, pas assez attractif ?

Le contingent de remplaçants n’est pas négligeable, selon le Dr Perrault, qui avance le chiffre de 8 000 médecins remplaçants. Dans son atlas, l’Ordre fait état de 12 000 praticiens en activité intermittente (4 % des effectifs totaux), dont 4 000 généralistes. Mais, souligne l’Ordre, cette tendance s’accentue : le chiffre a augmenté de 22,7 % depuis 2001 et de 7,2 % depuis 2017.

« Il est un fait que beaucoup de jeunes médecins commencent par remplacer et prolongent, reconnaît sur Twitter une femme médecin. La vraie question : comment rendre l’installation plus attractive que cette situation peu confortable ? La coercition n’est toujours pas la bonne réponse cher confrère… », répond-elle au Dr Perrault.

L’exercice libéral, pas assez attractif ? Pour le généraliste de l’Orne, il n’est tout simplement plus en adéquation avec les aspirations des jeunes médecins. Que veulent-ils ? « Ils veulent le salariat, les congés payés et terminer à 19 heures », avance le maire devant Emmanuel Macron, en suggérant de donner aux maisons médicales les moyens de se développer pour répondre à ces attentes.

Le président reste prudent à l’égard du salariat. « Si je commençais à dire, “On fait le salariat de la médecine”, il y aurait la moitié de la France qui dirait “Jamais avec moi” », lui a répondu le président.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
fichage gilets jaunes 2

Fichage nominatif à l'AP-HP ? Un Gilet jaune porte plainte, l'Ordre saisit la DGS et la CNIL

Un Gilet jaune blessé lors d'une manifestation en février devait déposer plainte ce vendredi, soupçonnant un possible fichage « illicite » par l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), a annoncé à l'AFP Me Arié Alimi,... 1

Le collectif « HPV maintenant » dénonce le retard à passer au test HPV pour le dépistage du cancer du col de l'utérus

hpv

Si tout le monde se félicite du lancement du dépistage organisé (DO) du cancer du col de l'utérus, les modalités ne font pas l'unanimité. «... Commenter

Grève aux urgences de l'AP-HP : manifestation des soignants, Hirsch et Buzyn tentent de calmer le jeu

APHP

Entre le personnel des services d'urgences de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et la direction du CHU, le torchon brûle. Ce... 2

Ordonnances et vaccins non remboursables : la caisse de Strasbourg sanctionne des médecins puis recule

vaccins non rembourses

« Il n'y a eu aucun enrichissement des médecins. Ils ne doivent pas payer les vaccins car ils ont voulu protéger leurs patients ». Le Dr Bri... 6

Fin du changement d'heure : les chronobiologistes contre l'heure d'été permanente

chgt heure

En mars, le Parlement européen s'est positionné en faveur de la fin du changement d'heure saisonnier d'ici à 2021. Chaque pays devra alors... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter