Dr Jérôme Viguier (INCa) : « Les médecins sous-estiment leur impact auprès des patients dans la mise en œuvre du dépistage du cancer »

Dr Jérôme Viguier (INCa) : « Les médecins sous-estiment leur impact auprès des patients dans la mise en œuvre du dépistage du cancer »

Elsa Bellanger
| 29.11.2018
Chargé du pilotage opérationnel et technique des programmes de dépistage organisés des cancers, l’Institut national du cancer (INCa) déplore le recul du dépistage. Dans un entretien au « Quotidien », le Dr Jérôme Viguier, directeur du pôle Santé publique et soins de l’INCa, rappelle le rôle des médecins dans la conviction et la participation des populations.
  • Viguier

LE QUOTIDIEN DU MÉDECIN : On constate un recul du dépistage du cancer, malgré les campagnes de sensibilisation. À quoi attribuez-vous cette tendance ?

JÉRÔME VIGUIER : Ce recul est multifactoriel. Il y a d'abord ce qui relève de l'essence du dépistage, qui s'adresse à des gens asymptomatiques. Le paradoxe entre le bon état de santé et la nécessité de réaliser un examen médical constitue un frein à la participation au dépistage. Ensuite, beaucoup ne se sentent pas concernés....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 2

Live chatRéformes des études, burn-out des carabins : posez vos questions au Pr Sibilia

Live chat - Réformes des études, burn-out des carabins : posez vos questions au Pr Sibilia-0

De la première année (PACES) aux épreuves classantes nationales (ECN), les études de médecine vont connaître un big bang au cours des... Commenter

Scandale des dispositifs médicaux : le SNITEM dénonce des « énormités »

prothese

À l'occasion d'un point sur le marquage CE des dispositifs médicaux, le Syndicat national de l'industrie des technologies médicales (SNITEM)... 1

Cumul emploi retraite : un médecin libéral en activité sur dix !

cumul emploi retraite

Selon une étude de DREES, service statistique des ministères sociaux, près de 10 % des médecins libéraux (ou ayant une activité mixte)... 4

Les experts réunis par l'ANSM se prononcent en faveur du cannabis thérapeutique

cannabis therapeutique

Le comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) réuni par l'ANSM afin d'évaluer la pertinence et la faisabilité de la mise à... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter