Réforme du reste à charge zéro : pour les assureurs, « il va y avoir une augmentation des cotisations »

Réforme du reste à charge zéro : pour les assureurs, « il va y avoir une augmentation des cotisations »

Martin Dumas Primbault
| 07.11.2018

La directrice santé de la Fédération française de l'assurance (FFA) Véronique Cazals a évoqué ce mercredi, à l'occasion d'un débat du Café Nile, l'impact financier de la réforme baptisée « 100 % santé » qui prévoit un reste à charge zéro sur les prothèses dentaires, optiques et auditives d'ici à 2021. Le message est clair : en dépit des déclarations d'Agnès Buzyn, expliquant qu'aucune hausse des cotisations ne pourra être imputée directement à cette réforme, la porte-parole des assureurs privés affirme l'inverse.

Si elle salue « une avancée sociale que la FFA a accompagnée sans réserve », Véronique Cazals en est certaine : « Il va y avoir une augmentation des cotisations ». Pour autant, la directrice santé de la FFA admet que « tout le monde va payer » (régime obligatoire et complémentaires santé) et n'avance aucun chiffre précis de croissance des tarifs. Elle constate simplement une chose, « cette réforme ne pourra pas se faire à somme nulle ».

Les mutuelles ont déjà prévenu aussi

Cette conclusion va dans le sens du discours de la Mutualité française. À la fin du mois dernier, la FNMF a avancé la fourchette de 4 à 5 % de hausse des cotisations, étalée sur les trois prochaines années, pour les « petits contrats », c’est-à-dire ceux dont les garanties sont inférieures au panier de soins à reste à charge zéro. Une augmentation que devraient aussi connaître, mais dans une moindre mesure, les salariés couverts par des contrats collectifs. Il est « encore trop tôt pour mesurer précisément le coût de cette réforme pour les complémentaires santé, car il dépendra du recours aux paniers du reste à charge zéro », avait cependant tempéré la Mutualité. 

À ce stade, mutuelles comme assureurs privés misent sur le « comité de suivi » de la réforme 100 % santé (dès décembre). Le gouvernement a lui aussi prévenu qu'il veillerait de près au « respect de l'engagement » des complémentaires à maîtriser les cotisations.   

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

L’appendice, un réservoir de protéines pathologiquesUne appendicectomie précoce diminue le risque de développer la maladie de Parkinson

Abonné
appendicectomie

Une appendicectomie précoce réduit de 20 % le risque de développer la maladie de Parkinson (MP) (25 % en milieu rural), selon une vaste... 6

Plainte du ministère de la Santé contre le syndicat des médecins remplaçants des hôpitaux

snmrh

Le divorce est consommé entre Agnès Buzyn et le Syndicat national des médecins remplaçants des hôpitaux (SNMRH). Sa présidente, le Dr Lynda... 16

Le tabou du traumatisme des soignants trois ans après les attentats du 13 novembre

Bataclan

Blessures de guerre, récits insoutenables des patients, afflux démesuré de victimes : touchés de plein fouet par les attentats du 13... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter