Fluoroquinolones : l'ANSM alerte sur le risque d'anévrisme et de dissection aortique

Fluoroquinolones : l'ANSM alerte sur le risque d'anévrisme et de dissection aortique

Damien Coulomb
| 07.11.2018
  • ansm

    Fluoroquinolones : l'ANSM alerte sur le risque d'anévrisme et de dissection aortique

L'agence de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a prévenu, dans un courrier adressé aux professionnels de santé de l'ajout d'une mise en garde concernant le risque de survenue d'anévrisme et de dissection aortique associé à l'utilisation des antibiotiques de la classe des fluoroquinolones, par voie systémique ou inhalée. Ce risque est particulièrement marqué chez les personnes âgées, précise l'agence.

L'agence rappelle l'importance de l'information des patients sur le risque de dissection aortique et d'anévrisme et sur les modalités de la prise en charge. « Chez les patients présentant un risque de survenue d'anévrisme et de dissection aortique, les fluoroquinolones ne doivent être utilisées qu'après une évaluation attentive du rapport bénéfice/risque et après prise en compte des alternatives thérapeutiques », conclut l'ANSM. Les facteurs de prédispositions sont les suivants : antécédents familiaux d'anévrisme, préexistence d'anévrisme ou de dissection aortique, syndrome de Marfan, syndrome vasculaire d'Ehlers-Danlos, artérite de Takayasu, artérites à cellules géantes, maladie de Behçet, hypertension artérielle et athérosclérose.

Deux études décisives

Cette mise en garde de l'ANSM s'appuie sur plusieurs études, dont une étude de cohorte suédoise publiée en mars 2018 dans le « BMJ ». Les auteurs y ont comparé les événements indésirables associés à 360 088 prescriptions de fluoroquinolones (de la ciprofloxacine dans 78 % des cas) à ceux associés à 360 088 prescriptions d'amoxicilline.

Au cours des 60 jours qui suivaient la prise de l'antibiotique, le taux d'anévrisme ou de dissection aortique est de 1,2 cas pour 1 000 personnes années chez les utilisateurs de fluoroquinolones et de 0,7 cas pour 1 000 personnes années chez les utilisateurs d'amoxicilline, soit une augmentation significative du risque de 66 % avec les fluoroquinolones. En juillet dernier, une autre étude publiée dans le « JAMA » démontrait pour sa part une augmentation du risque de dissection aortique dans un modèle de souris.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn
Focus

Études, carrières, exercice... Abonné

À tous les étages (études, carrières, exercice, statuts), l'avant-projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé promet de décloisonner et fluidifier. Suffisant ? 1

Sclérose en plaques récurrente-rémittente : les « disease-modifying therapies » retardent l'évolution vers une SEP progressive

sep

Dans 80 % des cas, la sclérose en plaques de forme récurrente-rémittente (SEP-RR) évolue en moins de 20 ans vers une forme secondaire... Commenter

Rupture du tendon d'Achille : la chirurgie et le traitement conservateur au coude à coude

tendon d'Achille

La rupture du tendon d'Achille est une blessure fréquente dans la population jeune et active. Ces dernières années, la prise en charge... Commenter

L'exercice coordonné, c'est quoi ? Mode d'emploi de Nicolas Revel, qui ouvre le bal des négos CPTS

ouverture negos cpts

Ambiance de rentrée des classes pour ce premier round d'une négociation conventionnelle très attendue, qui s'ouvre ce mercredi 16 janvier... 3

Face à « l'État et ses énarques », « les Gilets blancs pourraient bien remplacer les Gilets jaunes », augure le Dr Jean-Paul Ortiz (CSMF)

ortiz

La CSMF bientôt ralliée à la cause des Gilets jaunes ? Lors de ses vœux à la presse pour 2019, le président de la CSMF, le Dr Jean-Paul... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter