Au Blanc, opération ville morte pour dénoncer la fermeture de la maternité

Au Blanc, opération ville morte pour dénoncer la fermeture de la maternité

05.11.2018
  • Maternité du Blanc

Organisée ce samedi au Blanc (Indre) pour dénoncer la décision de fermeture de la maternité de la ville, une opération ville morte a rassemblé entre 350 et 400 personnes, selon la gendarmerie et les organisateurs. Les habitants et les élus étaient réunis sur le parvis de la mairie vêtus de noir. Une grande banderole était accrochée aux fenêtres de l'édifice : « Maternité : le Blanc voit rouge ».

À midi, un enregistrement du glas a été diffusé dans des enceintes et les manifestants se sont allongés autour de la mairie pendant deux minutes, certains bloquant la circulation.

Ils ont interprété ensuite la chanson « Bella Ciao » et scandé le poing levé « Résistance. C’est pas fini ! ». Le quotidien « La Nouvelle République » a filmé ses instants. 

Manifestation le 21 novembre à Paris

« Le Blanc reste debout, ce n'est pas parce qu'on tue notre maternité qu'on va se laisser abattre », a déclaré Annick Gombert, maire de la commune, qui a précisé qu'une manifestation était prévue le 21 novembre à Paris.

La fermeture de la maternité du Blanc a été décidée il y a trois semaines après le vote du conseil de surveillance de l'hôpital de Châteauroux, dont dépend la maternité. Le service a été occupé puis évacué la semaine dernière.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait estimé que cette maternité était « dangereuse », invoquant les « très mauvaises pratiques » au-delà d'un manque d'obstétriciens qui avait justifié sa fermeture provisoire.

Début octobre, un rapport d'expertise commandé par l'ARS avait préconisé l'ouverture d'un centre de périnatalité, sans accouchements.

Les accouchements au Blanc, commune de 6 500 habitants, avaient été suspendus en juin et jusqu'à fin octobre en raison d'un manque de personnel. Les femmes sont depuis dirigées vers Châteauroux, Poitiers et Châtellerault, à plus d’une heure de route.

 

(Avec l'AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
hauts salaires

Hauts salaires de la fonction publique : 7 850 euros en moyenne pour les 1 % les mieux payés... dont 54 % dans les hôpitaux

Ils forment l'élite financière de la fonction publique (tous corps confondus) : quelque 48 500 agents, soit 1 % des employés les mieux payés, gagnent en moyenne 7 850 euros nets mensuels, loin du privé mais avec des revenus qui... 11

Grand Débat : médecins, vous avez la parole !

grand debat

À l’occasion du Grand Débat national, Nehs et le Groupe profession santé auquel appartient « le Quotidien du Médecin », « le Généraliste »,... 1

Agnès Buzyn candidate aux élections européennes ?

buzyn europe

Selon le journal « Les Échos », Agnès Buzyn pourrait quitter son maroquin pour se présenter aux élections européennes qui auront lieu du 23... 11

Le Nutri-score devient obligatoire sur tous les supports publicitaires

NUTRI SCORE

L'Assemblée a rendu obligatoire jeudi l'affichage du « Nutri-score » sur tous les supports publicitaires (Internet, télévisés,... 1

Live ChatDépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)

Live Chat - Dépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)-0

Alors que sa parole se fait plutôt rare dans les médias, le Pr Norbert Ifrah, président de l’Institut national du Cancer (INCa) depuis...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter