Des médecins juifs ont soigné le tueur de la synagogue de Pittsburgh, le président de l’hôpital témoigne

Des médecins juifs ont soigné le tueur de la synagogue de Pittsburgh, le président de l’hôpital témoigne

Stéphane Long
| 31.10.2018
  • Dr Jeffrey Cohen

    Des médecins juifs ont soigné le tueur de la synagogue de Pittsburgh, le président de l’hôpital témoigne

« Le médecin doit écouter, examiner, conseiller ou soigner avec la même conscience toutes les personnes quels que soient leur origine […] leur réputation ou les sentiments qu’il peut éprouver à leur égard ». Les médecins de l’hôpital Allegheny General hospital de Pittsburgh ont courageusement appliqué à la lettre ce précepte du code de déontologie médicale en soignant l’auteur de la tuerie qui a fait 11 morts (dont un médecin âgé de 66 ans, le Dr Jerry Rabinowitz) samedi 27 octobre et qui avait déclaré vouloir « tuer tous les juifs ».

Certains de ces praticiens, de confession juive, fréquentaient pourtant la synagogue où s’est déroulé le drame. « Les premières personnes à l’avoir pris en charge sont des juifs », a expliqué aux médias américains le Dr Jeffrey Cohen, président de l’hôpital à but non lucratif et dont la belle-mère était présente à la synagogue samedi matin. « Ce sont des héros, [...] ils ont fait leur travail, en accord avec leurs convictions profondes. Je suis très fier d’eux », a-t-il ajouté devant les caméras de Channel 4.

« Mon travail n'est pas de le juger mais de le soigner »

Le médecin s’est rendu au chevet du tueur, Robert Bowers, peu après son hospitalisation. « J’étais curieux de voir qui il était, et je voulais aussi m’assurer qu’on prenait bien soin de lui », raconte le président de l'hôpital.

Au journaliste qui lui demande : « Qu’avez-vous lu dans ses yeux ? », il répond qu’il s’agit d’un patient comme les autres. « Ils ont peur, ils sont désorientés. Ils ne comprennent pas ce qu’il leur arrive. Mais encore une fois, mon job n’est pas de le juger. D’autres personnes ont cette lourde responsabilité. Mon job, c’est de le soigner. »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
stage

Obligation de stage en ambulatoire : les internes de l'ISNI n'excluent pas une mobilisation

Cette fois, la coupe est pleine. L'Intersyndicale nationale des internes (ISNI) a réuni lundi 24 juin une assemblée générale extraordinaire pour débattre du compromis relatif à l'exercice ambulatoire en fin d'internat, trouvé... 15

Polyarthrite rhumatoïde : un guide pour favoriser le dialogue entre patient et rhumatologue

Polyarthrite rhumatoïde

En partenariat avec Lilly France, l'Association nationale de défense contre l'arthrite rhumatoïde (ANDAR) a développé un « Guide de... Commenter

Au CHU de Besançon, toutes les infirmières des urgences en arrêt maladie

illustration greve infirmieres

Comme les soignants des urgences de Lariboisière (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) au début du mois, les infirmières des urgences de... Commenter

Hôpitaux et service public : l'activité libérale des PH avec dépassements confortée par le Conseil constitutionnel

conseil etat

C'est une décision qui devrait rassurer les quelque 2 000 praticiens des hôpitaux publics facturant des dépassements d'honoraires dans le... 2

CMU/AME : plus d’une femme sur cinq sans domicile rapporte un refus de soins

cmu

Près de 22 % des femmes sans domicile en famille hébergées en Île-de-France et disposant de la CMU ou de l’AME rapportaient avoir subi un... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter