« Nous n'avons pas qu'une vision comptable ! », clame le président de la 6e chambre de la Cour des comptes

« Nous n'avons pas qu'une vision comptable ! », clame le président de la 6e chambre de la Cour des comptes

Marie Foult
| 24.10.2018
  • Contrepoints

Les recommandations de la Cour des comptes sur la Sécu et le système de santé servent-elles à quelque chose ? Invité à débattre autour de ce sujet provocateur, ce mercredi lors des Contrepoints de la santé*, le président de la 6e chambre de la Cour des comptes, Denis Morin, a défendu le dernier rapport des magistrats de la rue Cambon sur la Sécu et, plus largement, la philosophie qui inspire les « sages ».

Denis Morin a rappelé que la mission de la Cour (définie dans la Constitution) est de contrôler la bonne gestion des deniers publics mais aussi de faire des propositions argumentées, à la lumière le cas échéant des exemples étrangers. La Cour, une annexe de Bercy ? « Notre vision n'est pas que comptable, s'est défendu le magistrat. Elle porte aussi sur la qualité de prise en charge des patients. L'important pour nous est de contribuer au débat, mais nous ne prenons pas de décision et notre avis n'est pas toujours suivi par le gouvernement… »

De fait, cela fait des années par exemple que la Cour réclame des mesures pour réguler les dépassements d'honoraires, remettre en cause la liberté d'installation par le conventionnement sélectif ou encore la prédominance du paiement à l'acte. « La France est un des pays en Europe où l'on pratique le plus le paiement à l'activité, à l'hôpital ou en ville, assume Denis Morin. Cela demande à être plus équilibré. »    

Il a défendu la méthode de la Cour – des auditions réalisées par les conseillers – même si, régulièrement, les représentants des médecins libéraux ou des internes estiment que leurs avis n'ont pas été entendus, a fortiori pas pris en considération. « Les acteurs de la santé ne sont pas toujours bien pris en compte, a déploré Jean-Baptiste Bonnet, ex-président de l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI), également invité à débattre. Par exemple, sur la taxe sur les boissons sucrées (que la Cour des comptes préconise d'augmenter, NDLR), je pense que les jeunes auraient eu des choses à dire. »

Délégations : pas besoin de s'alarmer 

S'agissant des nouvelles communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), dont la Cour juge qu'elles ne sont pas assez identifiées, structurées et coordonnées avec les établissements, Denis Morin a souligné que le problème ne résidait pas dans les moyens mais dans l'organisation et la lisibilité. « Il faut laisser au système le temps de s'organiser. Mais j'ai le sentiment que les jeunes qui veulent s’installer en ville cherchent des structures de pratiques collectives. Ils exprimaient déjà ce vœu il y a dix ans, et il faut y répondre maintenant si on ne veut pas que ce soit pollué par des débats sur la liberté d'installation. »

Le président de la 6e chambre est revenu aussi sur les propositions fortes du dernier rapport concernant la filière de soins visuels, qui ont soulevé le courroux des ophtalmos. « Nous avons recommandé que certains actes simples puissent être réalisés par les opticiens ou les orthoptistes, comme c'est fait au Royaume-Uni avec les infirmières. Je ne suis pas sûr qu'il faille s'alarmer là-dessus plus que de raison », tacle l'ancien directeur de cabinet de Marisol Touraine. Et de souligner que les délais de prise en charge des urgences par les ophtalmologistes sont très inégaux, avec une délégation de tâches encore « insuffisante »

Le prochain rapport de la Cour des comptes pourrait porter sur la psychiatrie… La spécialité est déjà prévenue. 

* Organisé par Ortus

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
HPV

Papillomavirus : 50 organisations médicales réclament une vaccination universelle

Un appel pour un dépistage et une vaccination universelle contre le papillomavirus (HPV) vient d'être lancé par 50 organisations médicales, parmis lesquelles les Académies de médecine, de pharmacie, de chirurgie et des sciences... 4

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 13

Les députés retoquent l'obligation d'un stage dans les déserts médicaux pour les carabins

stage etudiant

Rétropédalage des députés ! L'obligation, introduite en commission, de faire un stage en zone sous-dotée pour les étudiants en médecine,... 7

Hépatite C : après la guérison, le risque de cancer du foie maintenu par une mutation épigénétique

hep c

Pour le première fois, des chercheurs de l'université de Strasbourg, dirigés par Thomas Baumert (Unité Inserm U1110), montrent que des... Commenter

Loi de santé : la CSMF menace d'un « conflit dur » avec les médecins si les députés ne se calment pas

affaires sociales

Réunie en assemblée générale ce week-end, la CSMF a tenu à mettre en garde le gouvernement sur le risque d'un « conflit dur » avec... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter