Urgences : les comités de défense des petits hôpitaux contre le forfait réorientation

Urgences : les comités de défense des petits hôpitaux contre le forfait réorientation

Martin Dumas Primbault
| 23.10.2018
  • urgences

Les usagers de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et des maternités de proximité s'inquiètent du contenu du projet de loi de financement de la Sécu (PLFSS) pour 2019.

Un amendement, déposé par le député et rapporteur général Olivier Véran (LREM), adopté en commission des Affaires sociales, provoque l'ire de la coordination. Celui-ci prévoit la création d'un forfait de réorientation (20 à 60 euros) pour les services d'urgences qui adressent certains patients légers à la médecine de ville.

Comment imaginer des services d'urgences prêts à « consacrer du temps à des patients qu'ils ne soigneront pas alors qu'ils sont à la peine pour répondre à ceux qui ont besoin de leurs soins », s'interroge la coordination sur la proposition du « sapeur Véran ».

Ce nouveau financement pourrait même favoriser le renoncement aux soins : cette mesure « permettra aux patients renvoyés, qui n’avaient pas trouvé de réponse du côté de la médecine générale compte tenu des déserts médicaux, de se retourner à nouveau vers la médecine générale ou de renoncer à se soigner », argumente la coordination. 

La coordination met enfin en doute la logique financière derrière une mesure qui consisterait à faire payer la Sécurité sociale deux fois pour un même patient, « une première fois pour un renvoi, c'est-à-dire pour un refus de soins puis une deuxième fois pour une consultation en ville ». Qui plus est, la rémunération prévue par le forfait de réorientation étant inférieure à celle d'une consultation d'urgence « classique », les hôpitaux sortiraient perdant du dispositif. « C'est sans doute là que réside l'objectif réel de cet amendement », alerte la coordination. 

Les usagers appellent les députés à voter contre cet amendement et réclament un ONDAM (dépenses d'assurance-maladie) à +4,5 % « au moins » (contre 2,5 % actuellement).

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
hauts salaires

Hauts salaires de la fonction publique : 7 850 euros en moyenne pour les 1 % les mieux payés... dont 54 % dans les hôpitaux

Ils forment l'élite financière de la fonction publique (tous corps confondus) : quelque 48 500 agents, soit 1 % des employés les mieux payés, gagnent en moyenne 7 850 euros nets mensuels, loin du privé mais avec des revenus qui... 11

Grand Débat : médecins, vous avez la parole !

grand debat

À l’occasion du Grand Débat national, Nehs et le Groupe profession santé auquel appartient « le Quotidien du Médecin », « le Généraliste »,... 1

Agnès Buzyn candidate aux élections européennes ?

buzyn europe

Selon le journal « Les Échos », Agnès Buzyn pourrait quitter son maroquin pour se présenter aux élections européennes qui auront lieu du 23... 11

Le Nutri-score devient obligatoire sur tous les supports publicitaires

NUTRI SCORE

L'Assemblée a rendu obligatoire jeudi l'affichage du « Nutri-score » sur tous les supports publicitaires (Internet, télévisés,... 1

Live ChatDépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)

Live Chat - Dépister les cancers… ou pas ? Posez vos questions au Pr Norbert Ifrah (INCa)-0

Alors que sa parole se fait plutôt rare dans les médias, le Pr Norbert Ifrah, président de l’Institut national du Cancer (INCa) depuis...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter