Urgences : les comités de défense des petits hôpitaux contre le forfait réorientation

Urgences : les comités de défense des petits hôpitaux contre le forfait réorientation

Martin Dumas Primbault
| 23.10.2018
  • urgences

Les usagers de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et des maternités de proximité s'inquiètent du contenu du projet de loi de financement de la Sécu (PLFSS) pour 2019.

Un amendement, déposé par le député et rapporteur général Olivier Véran (LREM), adopté en commission des Affaires sociales, provoque l'ire de la coordination. Celui-ci prévoit la création d'un forfait de réorientation (20 à 60 euros) pour les services d'urgences qui adressent certains patients légers à la médecine de ville.

Comment imaginer des services d'urgences prêts à « consacrer du temps à des patients qu'ils ne soigneront pas alors qu'ils sont à la peine pour répondre à ceux qui ont besoin de leurs soins », s'interroge la coordination sur la proposition du « sapeur Véran ».

Ce nouveau financement pourrait même favoriser le renoncement aux soins : cette mesure « permettra aux patients renvoyés, qui n’avaient pas trouvé de réponse du côté de la médecine générale compte tenu des déserts médicaux, de se retourner à nouveau vers la médecine générale ou de renoncer à se soigner », argumente la coordination. 

La coordination met enfin en doute la logique financière derrière une mesure qui consisterait à faire payer la Sécurité sociale deux fois pour un même patient, « une première fois pour un renvoi, c'est-à-dire pour un refus de soins puis une deuxième fois pour une consultation en ville ». Qui plus est, la rémunération prévue par le forfait de réorientation étant inférieure à celle d'une consultation d'urgence « classique », les hôpitaux sortiraient perdant du dispositif. « C'est sans doute là que réside l'objectif réel de cet amendement », alerte la coordination. 

Les usagers appellent les députés à voter contre cet amendement et réclament un ONDAM (dépenses d'assurance-maladie) à +4,5 % « au moins » (contre 2,5 % actuellement).

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
buzyn urgences

Buzyn débloque 70 millions d'euros pour répondre à la crise des urgences

Agnès Buzyn a annoncé ce vendredi 14 juin le déblocage de 70 millions d'euros en réponse à la crise qui secoue les urgences depuis trois mois. La ministre de la Santé avait réuni avenue de Ségur une cinquantaine de représentants... 10

Drépanocytose : les promesses d'un médicament oral ciblant l'hémoglobine S anormale

drépanocytose

De nouvelles perspectives thérapeutiques s'ouvrent dans la drépanocytose. Alors que la thérapie génique par Lentiglobin (Bulebird) avance à... Commenter

Dans le Val-d'Oise, les médecins de PMI confient leur mal-être au secrétaire d'État Adrien Taquet

pmi

« Nous avons des difficultés à répondre aux besoins de la population ». Ce froid constat du Dr Florence Fortier, chef du service de protecti... 7

La mutation « remarquable » du centre psychothérapeutique de l'Ain saluée par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté

« Évolution remarquable » : c'est en ces termes que la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) salue les efforts four... Commenter

Ce que les jeunes médecins veulent en priorité ? Sept leaders prennent position

Ce que les jeunes médecins veulent en priorité ? Sept leaders prennent position-0

Comment améliorer l’exercice de la médecine dans les prochaines années ? Le « Quotidien » a posé la question aux représentants syndicaux... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter