Le talent de Léonard de Vinci expliqué par son strabisme ?

Le talent de Léonard de Vinci expliqué par son strabisme ?

Damien Coulomb
| 19.10.2018
  • « David », sculpté par Verrocchio

    Le talent de Léonard de Vinci expliqué par son strabisme ?

Le peintre (sculpteur, écrivain, architecte, inventeur, botaniste, etc, etc) Léonard de Vinci souffrait d'une exotropie intermittente, c’est-à-dire d'un strabisme où l'un des yeux est orienté vers l'extérieur, selon des « éléments concordants » rassemblés par le Dr Christopher Tyler, spécialiste en optométrie et science de la vision de l'université de Londres et passionné d'histoire de l'art.

Dans une communication brève publiée dans le « JAMA Ophtalmology », le chercheur explique son travail mené sur 6 représentations de l'artiste à plusieurs périodes de sa vie, et par plusieurs auteurs : 2 sculptures, 2 peintures à l'huile et 2 dessins. Sur le « David », sculpté par Verrocchio entre 1472 et 1475 et connu pour être basé sur Léonard de Vinci jeune, un décalage de -13,2° était mesuré entre l'axe des deux pupilles. Dans « Saint Jean-Baptiste », Léonard de Vinci s'est représenté lui-même sous les traits du saint protecteur de Florence. Le décalage entre les pupilles est de -9,1°.

Lorsqu'il a sculpté le buste dit du « Jeune Guerrier », Verrocchio s'est inspiré de Léonard de Vinci qui était alors apprenti dans son atelier. Le sculpteur a représenté deux pupilles dont les axes variaient de -12,5°. Le Dr Tyler a également relevé un décalage de -8,6° sur le tableau Salvator Mundi, où l'artiste prête ses traits au Christ rédempteur, et de -8,3° dans son autoportrait à la sanguine (la première image qui vient à l'esprit quand on pense au génial touche-à-tout du Quattrocento). Enfin sur le célèbre « Homme de Vitruve », que l'on retrouve sur les pièces de 1 euro, considéré par les spécialistes comme un autoportrait, un décalage de 5,9° est visible.

Une explication du talent ?

L'incapacité d'une personne à maintenir l'alignement de ses yeux dans l'axe, dans la direction de l'objet sur lequel l'attention visuelle est fixée. Ce strabisme divergeant « expliquerait la facilité » de l'artiste « a représenté des objets en 3 dimensions, ainsi que les impressions de profondeur de ses tableaux représentant des scènes montagneuses », selon le Dr Tyler.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
HPV

Papillomavirus : 50 organisations médicales réclament une vaccination universelle

Un appel pour un dépistage et une vaccination universelle contre le papillomavirus (HPV) vient d'être lancé par 50 organisations médicales, parmis lesquelles les Académies de médecine, de pharmacie, de chirurgie et des sciences... 4

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 13

Les députés retoquent l'obligation d'un stage dans les déserts médicaux pour les carabins

stage etudiant

Rétropédalage des députés ! L'obligation, introduite en commission, de faire un stage en zone sous-dotée pour les étudiants en médecine,... 7

Hépatite C : après la guérison, le risque de cancer du foie maintenu par une mutation épigénétique

hep c

Pour le première fois, des chercheurs de l'université de Strasbourg, dirigés par Thomas Baumert (Unité Inserm U1110), montrent que des... Commenter

Loi de santé : la CSMF menace d'un « conflit dur » avec les médecins si les députés ne se calment pas

affaires sociales

Réunie en assemblée générale ce week-end, la CSMF a tenu à mettre en garde le gouvernement sur le risque d'un « conflit dur » avec... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter