IVG : la « violence » des propos du pape fait réagir l'Ordre des médecins

IVG : la « violence » des propos du pape fait réagir l'Ordre des médecins

Coline Garré
| 12.10.2018
  • pape

    IVG : la « violence » des propos du pape fait réagir l'Ordre des médecins

« Les mots très durs (du pape) sur l'avortement ont fortement ému la communauté médicale française », écrit le Dr Patrick Bouet, président du Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) à Mgr Luigi Ventura, représentant du souverain pontife en France, dans un courrier daté du 11 octobre, que le « Quotidien » a pu consulter.

Le pape François a comparé, lors son audience du 10 octobre sur la place Saint-Pierre, dans une homélie consacrée au commandement biblique « tu ne tueras point », l'acte de l'interruption volontaire de grossesse au recours à un « tueur à gages ». « Est-il juste d'éliminer une vie humaine pour résoudre un problème ? », a-il demandé. « Ce n'est pas juste de se débarrasser d'un être humain, même petit, pour résoudre un problème. C'est comme avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème », a dit le pape, sortant de son texte prévu.

Le corps médical stigmatisé, estime le CNOM

« Comment ne pas réagir à des termes d'une telle violence, alors que les professionnels de santé ont fait vocation d'écoute, d'aide et de soutien à leurs concitoyennes pour les accompagner dans des moments parfois difficiles de leur vie, et pour leur assurer un accès à l'interruption volontaire de grossesse dans les meilleures conditions possible si elles en expriment le souhait », écrit le Dr Bouet.

« Le CNOM ne peut accepter que l'anathème soit ainsi jeté sur l'ensemble du corps médical, qui s'en retrouve stigmatisé. L'institution ordinale ne peut non plus tolérer que la souffrance physique, psychique et morale vécue par des femmes en détresse, parfois en grande souffrance quand elles ont recours à l'interruption volontaire de grossesse, soit niée », poursuit le président.

« Je perçois aujourd'hui l'émotion et l'incompréhension ressenties par les médecins et les femmes ainsi désignées, et souhaite vous les faire connaître en leur nom », conclut le Dr Bouet à l'adresse de Mgr Ventura.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
evenement
Focus

Des blouses blanches entre doléances et revendications

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond sentiment d’inquiétude et souvent une incompréhension face aux réformes de ces dernières années. Avec une ligne de force : la profession veut avoir davantage voix au chapitre. Et les médecins sont prêts à prendre l’initiative. La preuve ? Ils font des... 2

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... Commenter

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... Commenter

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter