Plan pauvreté : les excuses d'Agnès Buzyn à un député Insoumis

Plan pauvreté : les excuses d'Agnès Buzyn à un député Insoumis

Pascal Thomeret
| 20.09.2018
  • Buzyn Ratenon

C'est une polémique dont la ministre de la Santé se serait sûrement bien passé et qu'elle a allumée un peu à son corps défendant. Lors d'un vif échange à l'Assemblée nationale, Agnès Buzyn avait reproché mardi à un député France Insoumise de « se nourrir » de la pauvreté. Elle entendait signifier ainsi que la pauvreté était un peu le fonds de commerce du parti de Jean-Luc Mélenchon. Mais elle ne savait pas que Jean-Hugues Ratenon, élu de la Réunion avait été lui-même au RSA…

Lors des questions au gouvernement, le député réunionnais Insoumis avait critiqué le plan Pauvreté d'Emmanuel Macron annoncé le 13 septembre par le gouvernement et avait estimé « que le compte n'y était pas » et que la pauvreté n'était « pas près de disparaître ».

« Vous n’avez aucun intérêt à ce que nous arrivions à résorber la pauvreté dans ce pays, car vous en vivez, vous vous en nourrissez », avait répondu sèchement la ministre au député tout lui proposant une invitation au ministère « afin de lui expliquer le plan ».

 

« Avant d'être élu, j'étais au RSA »

L'intéressé s'était par la suite montré indigné : « C'est une insulte profonde pour celles et ceux qui luttent avec force et abnégation pour une société plus juste. C'est d'autant plus une insulte pour moi et ma famille que nous avons connu la pauvreté durant des années. Avant d'être élu, j’étais au RSA et vivais bien en dessous du seuil de pauvreté. À travers moi, ce sont tous les pauvres que cette riche ministre insulte », avait déclaré Jean-Hugues Ratenon, tout réclamant des excuses à la ministre. En écho, Jean-Luc Mélenchon dénonçait les propos de la ministre comme « inadmissibles ».

Depuis, dans un courrier reçu ce mercredi, la ministre a demandé au député « d'accepter (ses) excuses pour (sa) réponse » qui « traduisait un propos politique mais nullement une attaque personnelle (...) ». 

De son côté, le député Ratenon a indiqué avoir pris acte des excuses et vouloir rencontrer la ministre « dans les prochains jours pour lui exposer que la pauvreté n'est pas un choix et que son plan n'est pas LE plan qui répond aux nombreuses souffrances des Français et particulièrement des Réunionnais ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
paralysie cerebrale

Paralysie cérébraleLa rééducation intensive chez les tout-petits : des premières observations prometteuses Abonné

Dans le cadre d'un projet européen, une méthode de rééducation intensive est étudiée chez des enfants de moins de 4 ans atteints de paralysie cérébrale. Les premières observations montrent qu'à l'issue d'un stage de 2 semaines, les progrès réalisés sont remarquables. Commenter

Une nouvelle « pilule pour homme » passe les premiers tests de sécurité

Contraception homme

Une pilule contraceptive pour homme vient de passer avec succès l'étape de l'étude de phase I, selon des données présentées aujourd'hui au... 4

Téléconsultations : 8 000 actes remboursés en six mois, au rythme actuel de 700 actes par semaine

téléconsultation

Six mois après le coup d'envoi national de la téléconsultation remboursée dans le cadre du droit commun, actée dans l'avenant 6 de la... 1

Evénement

La réforme vue par les praticiensSondage grand débat : la grande solitude des toubibs

debat

Le corps médical ne se sent plus ni correctement représenté ni vraiment entendu. Selon notre sondage Odoxa, les médecins sont pourtant... 10

Des plaintes en cas d'« avis Google » diffamatoires : l'UFML pousse les médecins à durcir le ton envers les patients

google

Face à la multiplication « des dérives de l’utilisation » des avis Google, l'UFML Syndicat a décidé de prendre les devants. Après la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter