Suspectés par le président des doyens de manquer de « valeurs citoyennes », les jeunes médecins répliquent

Suspectés par le président des doyens de manquer de « valeurs citoyennes », les jeunes médecins répliquent

Marie Foult
| 07.09.2018
  • Jean Sibilia

    Suspectés par le président des doyens de manquer de « valeurs citoyennes », les jeunes médecins répliquent

Les propos tenus envers la jeune génération médicale par le président de la Conférence des doyens des facultés de médecine, le Pr Jean Sibilia, lors de l'Université d'été de la FHF, continuent de faire vivement réagir la profession. Invité cette semaine à s'exprimer sur la notion de « valeur » à l'hôpital public lors d'une table ronde, le Pr Sibilia avait estimé que « si les étudiants en médecine et les jeunes médecins avaient plus de valeurs citoyennes et républicaines et rendaient ce que l'hôpital leur a apporté, on se poserait la question de la répartition des médecins autrement ».  

Après avoir enflammé la communauté médicale sur Twitter, le patron des doyens s'attire les foudres de l'Ordre des médecins et de deux syndicats d'étudiants directement concernés – l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) et l’Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG).

Fait rare, l'Ordre se dit « vivement opposé »  aux propos du patron des doyens. L'institution exprime « son soutien et sa confiance absolue » aux jeunes générations de médecins et de carabins et salue l'engagement de ceux « qui chaque jour exercent dans les territoires et les services hospitaliers en France, dans des conditions parfois difficiles ».

Pas un coup d'essai

Les syndicats de jeunes, exaspérés, ne croient pas à une erreur de communication et jugent que le Pr Sibilia « n’en est pas à son coup d’essai ». En février dernier, le patron des doyens avait provoqué une polémique en déclarant, après le décès par suicide d'une interne à Paris, que les suicides réels d'internes étaient « très très rares »

« Aujourd’hui, il remet en cause les valeurs des étudiants en médecine. Pourtant, chaque jour, des étudiants partent en stage avec un ensemble de valeurs, (...) qu’ils sont prêts à partager avec les patients », soulignent ce vendredi l'ANEMF et l'ISNAR-IMG. « Les doyens de médecine ressentent-ils un tel manque de confiance envers leurs étudiants ? questionnent les juniors. Ne souhaitent-ils pas soutenir leurs étudiants et leur offrir l'encadrement leur permettant de mûrir leurs projets professionnels ? »

[Mise à jour, vendredi 21H]. Particulièrement remonté, le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) réclame au patron des doyen des « excuses publiques » auprès des étudiants en médecine et des jeunes médecins .

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Pour la première fois, des paraplégiques marchent grâce à la stimulation électrique épidurale

paraplegique marche

Par un incroyable hasard du calendrier, où plus vraisemblablement une volonté de ne pas être le second à publier, 2 articles publiés ce... Commenter

Le SAMU du Var équipé de gilets pare-balles pour les missions « à haut risque potentiel »

SAMU 83

Depuis vendredi 21 septembre, les agents du service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) du Var disposent d'un nouvel équipement pour... 2

Live chatAMP, fin de vie, génétique... Quels enjeux pour les médecins ? Posez vos questions au Pr Delfraissy

Pr Delfraissy

La France s’apprête à réviser ses lois de bioéthique pour prendre en compte les progrès scientifiques et les évolutions sociétales. Le...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter