En Afrique, le système de santé fonctionne toujours à mi-régime, selon l'OMS

En Afrique, le système de santé fonctionne toujours à mi-régime, selon l'OMS

28.08.2018
  • système de santé Afrique

    En Afrique, le système de santé fonctionne toujours à mi-régime, selon l'OMS

Le système de santé en Afrique ne fonctionne qu'à la moitié de sa pleine capacité, vient d'indiquer l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lors de l'ouverture d'une réunion au Sénégal, au moment où le continent est toujours confronté à Ebola et au choléra, mais aussi à un nombre inquiétant de cas de diabète ou de cancer.

Des ministres de la Santé, hauts fonctionnaires et membres de la société civile de 47 pays africains ont entamé lundi les travaux de la 68e session du comité régional de l'OMS pour l'Afrique, qui doivent s'achever vendredi.

Les quelque 400 délégués étudieront un nouveau rapport sur l'état de la santé en Afrique, selon lequel le système de santé fonctionne « à près de la moitié (49 %) de sa pleine capacité ».

« Les populations africaines ont encore accès à une gamme très limitée de services [...]. Les adolescents et les personnes âgées en Afrique sont particulièrement laissés pour compte », souligne l'OMS.

Le choléra, avec plus de 150 000 cas, dont 3 000 décès, signalés dans 17 pays africains en 2017 est un autre sujet de préoccupation. 

À Dakar, les délégués doivent également discuter des mesures à prendre pour répondre à la « lenteur des progrès dans la lutte contre les maladies non transmissibles (MNT) », comme le cancer et le diabète.

K'OMS a aussi souligné la « nécessité de veiller à ce que les populations aient accès aux médicaments ».

« Un milliard de personnes de plus avec une couverture santé dès la naissance. Un milliard de personnes mieux protégées des urgences médicales. Et un milliard de personnes de plus qui jouissent d'une meilleure santé et d'un meilleur bien-être : ce sont les buts que nous devons atteindre ensemble d'ici à 2023 si nous voulons arriver aux objectifs de développement durable », a lancé le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

(Avec l'AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
NUMERUS CLOSUS

Numerus clausus 2019 : une année record avec 9 314 places en deuxième année

C'était moins une ! Très attendu, l'arrêté fixant le nombre d'étudiants autorisés à passer en seconde année de médecine a (enfin) été publié le 21 avril, à seulement quelques semaines du concours de la première année commune des... Commenter

Rougeole en France : l'immunité de groupe n'est pas atteinte

rougeole

La couverture vaccinale (CV) contre la rougeole reste aujourd'hui en deçà du seuil de 95 % qui permettrait l'élimination de la maladie,... 2

Grève des urgences à l'AP-HP : mise en scène macabre devant le siège, négos bloquées

aphp

Quelle ne fut pas la surprise des employés du siège de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) en arrivant sur leur lieu de travail... Commenter

Logement indigne, AP-HM : à Marseille, deux dossiers sensibles pour le nouveau patron de l'ARS

ars

Quatre mois après sa nomination, le nouveau directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) a... Commenter

Semaine européenne de la vaccination : une campagne télévisée et des villages Info

Alors que la semaine européenne de la vaccination se déroule du 24 au 30 avril, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le lancement... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter