Remboursement de l'AMP : « Peu probable » que le gouvernement s'y oppose, dit Agnès Buzyn

Remboursement de l'AMP : « Peu probable » que le gouvernement s'y oppose, dit Agnès Buzyn

Sophie Martos
| 25.07.2018
  • buzyn

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a jugé ce mercredi « peu probable » que le gouvernement aille à l'encontre de la position adoptée par La République en marche (LREM) en faveur d'un remboursement total par la Sécurité sociale de l'assistance médicale à la procréation (AMP ou PMA).

Interrogée par nos confrères de « RTL », la ministre a affirmé que « la position du gouvernement sera rendue publique à l'automne ». « Nous attendons le rapport du Conseil national consultatif d'éthique et le rapport de l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques », a-t-elle expliqué. Pour rappel, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) devrait rendre son avis au cours de la deuxième quinzaine de septembre.

Pendant la campagne présidentielle, le candidat Macron avait promis d'ouvrir l’AMP aux femmes seules et aux couples de femmes. Au-delà de cet engagement, le parti présidentiel, réuni le 23 juillet en bureau exécutif, s'est prononcé en faveur du remboursement total par la Sécurité sociale de l'AMP, selon des sources concordantes.

À la question de savoir si le gouvernement pourrait aller à l'encontre du parti majoritaire sur ce sujet, Agnès Buzyn a reconnu que c'était « peu probable ».

Un projet de loi présenté avant la fin d'année

Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l'égalité femmes-hommes a également rappelé récemment son soutien au remboursement. « Vous connaissez ma position, moi je crois que la PMA doit être ouverte à toutes les femmes, y compris célibataires ou en couple avec d'autres femmes, je crois également qu'elle doit être remboursée par la Sécurité sociale, de la même manière que le parti de la République en marche le défend », a-t-elle indiqué sur « Franceinfo ».

L'ouverture de l'assistance médicale à la procréation (AMP) aux couples de femmes et aux femmes célibataires fera partie du projet de loi du gouvernement présenté avant la fin de l'année 2018, et elle sera pensée en cohérence avec les autres sujets de bioéthique, a affirmé l'exécutif le 18 juillet.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
internes

48 heures par semaine maximum ? 50 % des internes de médecine générale dépassent le temps de travail réglementaire

Surcharge de travail, pression des médecins seniors : un interne en médecine générale sur deux (en première, deuxième ou troisième année), dépasse le temps de travail hebdomadaire réglementaire, révèle une enquête* d'envergure de... 13

Le nombre de cas de rougeole a bondi de 50 % en 2018, selon l'OMS

rougeole

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) alerte sur un bond d'environ 50 % des cas signalés de rougeole en 2018 par rapport à 2017. À la... 8

Dépistage organisé du cancer du sein : de bonnes performances malgré une légère baisse de la participation

depistage cancer sein

Malgré un taux de participation en légère baisse, les indicateurs de performance du dépistage organisé du cancer du sein « attestent de la... 5

Téléconsultation : des syndicats et l'Ordre s'inquiètent de « dérives commerciales »

teleconsult

Cinq mois jour pour jour après la généralisation de la téléconsultation, MG France s'alarme ce vendredi de « dérives commerciales » non... 5

Après un ressenti négatif en consultation, 60 % des patients ont déjà cherché un nouveau médecin

experience negative

Près d'un patient sur deux estime que leur médecin n'est pas assez attentif en consultation, selon une étude en ligne* réalisée auprès d'un... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter