Séquestration d'un directeur d'hôpital, une méthode « injustifiable et inadmissible » pour le SMPS

Séquestration d'un directeur d'hôpital, une méthode « injustifiable et inadmissible » pour le SMPS

Martin Dumas Primbault
| 06.07.2018
  • le havre psy

Engagé depuis plusieurs semaines dans un mouvement de grève, le personnel de l'hôpital psychiatrique Pierre-Janet du Havre a franchi un cap jeudi 5 juillet au soir. Entre 19 h 30 et 20 h 20, les grévistes ont retenu le directeur de l'établissement, son adjointe et la directrice des soins au dernier étage du bâtiment.

Ce jeudi, ils étaient une vingtaine à prendre la décision de séquestrer leur directeur après l'échec des négociations organisées le matin. Les syndicalistes rejettent le terme de « séquestration » pour lui préférer celui de « blocage ».

Tous ont quitté les lieux vers 21 heures après avoir discuté avec les représentants syndicaux et deux médecins de l'établissement.

Cela fait environ dix jours qu'un groupe de sept agents occupe le toit de l'établissement pour réclamer l'ouverture d’une nouvelle unité d'hospitalisation, la création de 50 postes, l'arrêt de la polyvalence des agents et la titularisation des personnels aux statuts précaires.

Des méthodes « injustifiables » pour le SMPS

Dans la foulée de cet événement, le Syndicat des managers publics de santé (SMPS) a dénoncé des méthodes « injustifiables et inadmissibles ». Le syndicat se désole qu'« une nouvelle fois, l’intimidation, la contrainte, l’emploi de la force ne soient pas considérés comme des lignes rouges, mais comme des moyens utilisables pour obtenir satisfaction ».

Le SMPS appelle de ses vœux le retour à l'apaisement et demande aux pouvoirs publics de rappeler « fermement à la règle les personnes à l'initiative de tels actes ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
pesticides ev
Focus

Une nébuleuse de molécules, un éventail d'effets potentiels Abonné

La responsabilité des pesticides ne fait plus débat pour des pathologies graves chez les agriculteurs (Parkinson, lymphome non hodgkinien, myélome, cancer de la prostate) et chez les enfants exposés in utero (malformations, leucémies, tumeurs cérébrales, croissance pondérale). L'éventail des présomptions est bien plus large, mais les études font défaut. Un manque en train de se combler. 3

Réforme des modes de financement et rémunération : les pistes décoiffantes du rapport Aubert

remuneration

Sur les cinq chantiers lancés par le Premier ministre Édouard Philippe en février lors de l'annonce de la stratégie de transformation du... 22

DPC 2018 : enveloppe épuisée, liste d'attente ouverte, consternation des syndicats

dpc

Depuis le 7 novembre, l'enveloppe de 87,7 millions d'euros allouée aux actions de DPC des médecins libéraux a été totalement consommée.... 2

Euthanasie : l'Ordre se prononcera « début 2019 » sur les médecins qui transfèrent leurs patients français en Belgique

euthanasie

Le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM) se prononcera « début 2019 » sur la possibilité pour un médecin français d’emmener un... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter