La Seine-et-Marne se dote d'un hélicoptère médicalisé expérimental pour les urgences

La Seine-et-Marne se dote d'un hélicoptère médicalisé expérimental pour les urgences

Anne Bayle-Iniguez
| 04.07.2018

La préfecture de police et l'agence régionale de santé Ile-de-France ont lancé ce lundi une expérimentation pour améliorer l'accès à l'aide médicale d'urgence et réduire les délais d'intervention dans le sud de la région parisienne.

Pendant 15 mois, un hélicoptère de la sécurité civile installé à Melun, le SAMU ainsi que les pompiers de Seine-et-Marne et de l'Essonne vont pouvoir se mobiliser ensemble (sur le département de Seine-et-Marne uniquement), en fonction de l'urgence de la situation : accidentés de la route, polytraumatisés, victimes d'accidents vasculaires cérébraux, infarctus, certaines détresses respiratoires graves, etc.

« L’expérimentation permettra de déterminer si ces patients ont un accès plus rapide aux plateaux techniques spécialisés de la région,  indiquent l'ARS et la préfecture par voie de presse. La décision a été prise d’installer cette équipe en Seine-et-Marne, département d’Île-de-France qui, du fait de sa superficie, représente à ce jour plus de 50 % des interventions héliportées de la région. »

Dans le détail, l'hélicoptère mis à disposition dans le cadre de cette convention est détaché de sa base, également située dans le sud de la capitale, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Il rejoindra en journée l’aérodrome de Melun-Villaroche où stationnera une équipe médicale composée d’un médecin urgentiste et d’un infirmier, issus alternativement soit des SAMU 77 et 91, soit des services départementaux d’incendie et de secours franciliens.

Il s'agit d'un partenariat « sans précédent », fruit d'une année de travail commun, se félicitent la tutelle sanitaire et la préfecture.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ABATTAGE

6 patients à l'heure ? 100 généralistes pétitionnent contre « l'abattage »

La polémique sur les contreparties au financement des assistants médicaux (en nombre de patients ou de consultations supplémentaires) rebondit. Après que les syndicats de médecins libéraux ont dénoncé le modèle « productiviste »... 14

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 4

Incitation à l'installation : au congrès de l'ISNAR-IMG, les internes de médecine générale dépités par le CESP

cesp

Retard de paiement, manque d'accompagnement des tutelles sanitaires, problème de zonage… Le contrat d'engagement de service public (CESP)... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter