Le SML préfère la carte bancaire à débit différé au tiers payant... et accuse le ministère d'incohérence

Le SML préfère la carte bancaire à débit différé au tiers payant... et accuse le ministère d'incohérence

Loan Tranthimy
| 15.06.2018
  • Carte bancaire

Le projet Diapason (débit intervenant après le parcours de soins), qui doit permettre aux patients de payer leur facture d'hôpital par un encaissement automatique différé, fera l'objet d'une expérimentation cet été. Ce système de facturation doit permettre aux établissements de limiter le non-recouvrement et de simplifier le parcours du patient.

Pour le Syndicat des médecins libéraux (SML), il y a décidément deux poids deux mesures entre les hôpitaux publics et la médecine de ville : d'un côté, on simplifie le paiement avec des solutions monétiques, de l'autre on complexifie avec le tiers payant généralisable. 

Il faudra expliquer aux médecins…

À l'hôpital, « il s’agit ni plus ni moins du premier palier vers l’instauration du paiement monétique et à débit différé dans les structures de soins publics, notamment sur le reste à charge », écrit le SML. « Dans le même temps, le ministère de la Santé et l’Assurance-maladie imposent à marche forcée des solutions de tiers payant intégral aux médecins libéraux sans être capables de lever les doutes sur la complexité du dispositif et les risques d’impayés », se désole l'organisation de Philippe Vermesch qui dénonce une « incohérence majeure » dans l’action des pouvoirs publics sur ce dossier.

Le SML prône justement l'utilisation de la carte bancaire à débit différé comme moyen de paiement pour éviter aux médecins libéraux, eux aussi, les risques d'impayés.

Il réclame donc une réunion d'urgence pour engager la même expérimentation [de paiement par carte bancaire à débit différé] dans les cabinets médicaux, comme alternative au tiers payant intégral. « Cette fois-ci, plus rien ne s’y oppose, ou alors, il faudra expliquer aux médecins libéraux pourquoi ils seraient exclus des moyens de simplification par ailleurs offerts aux hôpitaux publics », grince le syndicat.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 5

Une alimentation à base de maïs OGM ne montre « aucun d'effet délétère » chez le rat

OGM MAIS

Il n'est pas possible de distinguer par leur métabolisme ou leur état de santé des rats nourris de maïs OGM de rats nourris au maïs... Commenter

La prostatectomie radicale améliore la survie des patients atteints de cancer de la prostate localisé

prostatectomie

Face à un patient atteint d'un cancer de la prostate localisé, la prostatectomie améliore la survie de près de 3 ans, comparés à une... 1

Gradation des soins, financement, synergie avec l'université : à Poitiers, Buzyn et Vidal écoutent les CHU mais ne tranchent pas

chu

Poitiers n'est certainement pas le plus grand des centres hospitalo-universitaires (CHU) français mais c'est ici que se discutait l'avenir... Commenter

Un Français sur trois a le sentiment qu’un examen ou un acte médical superflu lui a été prodigué

urgences

Sept Français sur dix n'ont jamais entendu parler des 130 services d'urgences des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. C'est... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter