À l'AP-HP, un jeune médecin sur cinq estime que son poste est menacé par les restrictions budgétaires

À l'AP-HP, un jeune médecin sur cinq estime que son poste est menacé par les restrictions budgétaires

Sophie Martos
| 12.06.2018
  • aphp

Après l'annonce du gel de 0,5 % de la masse salariale par la direction de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) en mars dernier, les jeunes médecins parisiens, qui s'estiment en « première ligne », sont inquiets de la tournure des événements. 

Interrogés dans le cadre d'un sondage en ligne* par le syndicat des chefs de clinique et assistants des hôpitaux de Paris (SCCAHP), 20 % des jeunes professionnels franciliens estiment que leur poste actuel « est menacé par les restrictions budgétaires », rapporte l'organisation. Neuf chefs de clinique sur dix jugent aussi que la politique de restriction budgétaire actuelle « altère la qualité des soins prodigués aux patients » chaque jour. Et près de 68 % d'entre eux se disent « inquiets », voire « très inquiets », quant à leurs perspectives professionnelles.

600 postes dans la tourmente

Malgré une ambiance tendue, les jeunes ne sont pas prêts à baisser les bras. Selon le SCCAHP, la quasi-totalité des répondants (96 %) sont prêts à se mobiliser pour se faire entendre, défendre le service public ainsi que la qualité des soins.

Les internes, chefs de clinique et assistants dénoncent depuis deux mois le tour de vis budgétaire décidé par l'AP-HP pour compenser une baisse des recettes d'activité par rapport au budget prévisionnel et d'une évolution de certaines  dépenses. Ils estiment que 600 postes de soignants et de médecins sont menacés de suppression.

Le SCCAHP attend des « actes forts » afin de rétablir la confiance entre les jeunes médecins et le CHU francilien. Surtout, il réclame une gouvernance renouvelée, intégrant mieux le corps médical et « s'éloignant des objectifs purement financiers ». Le syndicat compte prochainement publier une liste de propositions sous la forme d'un livre blanc. 

* Sondage effectué fin mai auprès de 400 jeunes médecins, notamment des internes, des chefs de clinique assistants et des assistant hospitaliers parisiens.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ELECTIONS
Focus

Ils voteront « utile » et se méfient des extrêmes Abonné

L'Europe intéresse les médecins. Notre sondage exclusif montre qu'ils seront nombreux à voter dimanche et de préférence pour les partis les plus europhiles, notamment pour la liste LREM qui fait les meilleurs scores dans la profession. L'engagement du corps médical se manifeste aussi sur les listes en compétition où l'on trouve une vingtaine de praticiens que « Le Quotidien » a rencontrés. 5

Les jeunes Suisses ont un sperme de mauvaise qualité, selon une étude nationale

spermatozoides suisses

Selon une étude parue dans « Andrology », 62 % des jeunes Suisses ont au moins un des trois paramètres spermatiques, que sont la quantité... 1

Conventionnement sélectif et stages obligatoires : la nouvelle offensive pro-régulation des sénateurs

buzyn senat

Cette fois, la charge est venue de la commission de l'Aménagement du territoire du Sénat. Réunis pour avis sur le projet de loi de santé,... 9

Après l'ANSM, l'EMA recommande le retrait du marché des médicaments à base de fenspiride

sirop

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait le 8 février dernier la suspension des autorisations... Commenter

Live chat du « Quotidien »Dr Thomas Mesnier : « Le médecin reste médecin, le pharmacien reste pharmacien »

Thomas Mesnier Live chat

La loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé reviendra à la fin du mois de juin devant les députés après un... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter