À l'AP-HP, un jeune médecin sur cinq estime que son poste est menacé par les restrictions budgétaires

À l'AP-HP, un jeune médecin sur cinq estime que son poste est menacé par les restrictions budgétaires

Sophie Martos
| 12.06.2018
  • aphp

Après l'annonce du gel de 0,5 % de la masse salariale par la direction de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) en mars dernier, les jeunes médecins parisiens, qui s'estiment en « première ligne », sont inquiets de la tournure des événements. 

Interrogés dans le cadre d'un sondage en ligne* par le syndicat des chefs de clinique et assistants des hôpitaux de Paris (SCCAHP), 20 % des jeunes professionnels franciliens estiment que leur poste actuel « est menacé par les restrictions budgétaires », rapporte l'organisation. Neuf chefs de clinique sur dix jugent aussi que la politique de restriction budgétaire actuelle « altère la qualité des soins prodigués aux patients » chaque jour. Et près de 68 % d'entre eux se disent « inquiets », voire « très inquiets », quant à leurs perspectives professionnelles.

600 postes dans la tourmente

Malgré une ambiance tendue, les jeunes ne sont pas prêts à baisser les bras. Selon le SCCAHP, la quasi-totalité des répondants (96 %) sont prêts à se mobiliser pour se faire entendre, défendre le service public ainsi que la qualité des soins.

Les internes, chefs de clinique et assistants dénoncent depuis deux mois le tour de vis budgétaire décidé par l'AP-HP pour compenser une baisse des recettes d'activité par rapport au budget prévisionnel et d'une évolution de certaines  dépenses. Ils estiment que 600 postes de soignants et de médecins sont menacés de suppression.

Le SCCAHP attend des « actes forts » afin de rétablir la confiance entre les jeunes médecins et le CHU francilien. Surtout, il réclame une gouvernance renouvelée, intégrant mieux le corps médical et « s'éloignant des objectifs purement financiers ». Le syndicat compte prochainement publier une liste de propositions sous la forme d'un livre blanc. 

* Sondage effectué fin mai auprès de 400 jeunes médecins, notamment des internes, des chefs de clinique assistants et des assistant hospitaliers parisiens.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
cabinet

400 généralistes salariés ou mixtes dans les déserts : premiers recrutements d'ici à fin mars

Du neuf du côté des 400 postes de généralistes à exercice partagé ville/hôpital ou salarié en zone sous-dense. La direction générale de l'offre de soins (DGOS, ministère de la Santé) a annoncé que cette mesure d'urgence du plan... 17

Organisation des ECNi : le CNG bientôt au chomâge technique ?

Alors que les épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) sont condamnées à disparaître d'ici à quelques années, le Centre national... 1

Moins de viande, plus de fruits, de légumes et de graines : le régime qui équilibre santé et climat

viande rouge

« La civilisation est en crise. Nous ne pouvons plus nourrir la population mondiale de façon saine tout en ménageant les ressources de la pl... 2

Un urgentiste de Valenciennes condamné à un an de prison avec sursis après la mort d'une jeune fille

Un médecin urgentiste d'une polyclinique de Valenciennes a été condamné à douze mois de prison avec sursis, 3 000 euros d'amende et 150 000... 13

Feu vert de l'EMA pour une combinaison de 2 immunothérapies en 1re ligne dans le cancer du rein au stade avancé

CANCER REIN

L'Agence européenne du médicament (EMA) vient de donner l'autorisation de mise sur le marché (AMM) à la combinaison associant nivolumab, un... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter