L'hôpital « en train de mourir » : à Lyon, les urgentistes en grève organisent un « die-in » devant l’hôtel-de-ville

L'hôpital « en train de mourir » : à Lyon, les urgentistes en grève organisent un « die-in » devant l’hôtel-de-ville

Anne-Gaëlle Moulun
| 16.04.2018
  • Urgences Lyon Manif AGM

    L'hôpital « en train de mourir » : à Lyon, les urgentistes en grève organisent un « die-in » devant l’hôtel...

Sur la place de la Comédie, c’est un étrange et macabre spectacle qui accueille les passants ce lundi 16 avril. Plusieurs sacs mortuaires contenant des corps inertes alternent avec des personnes en blouses blanches ou en tenue d’hôpital bleue qui gisent à terre, tandis qu’une voix égrène ces mots : « Parce que travailler de nuit ça tue, parce que contenir les gens sur un brancard ça tue, parce que la précarité des soins ça tue, parce que macérer dans ses déjections ça tue, parce que le suicide de nos collègues ça nous tue… » Penchées sur ces corps, d’autres personnes tracent leurs silhouettes à la bombe, comme sur une scène de crime.

Ces faux cadavres, interprétés par les urgentistes en grève, « symbolisent l’hôpital en train de mourir », explique Manon, infirmière aux urgences de l’hôpital Edouard-Herriot. « Nous ne nous résignons pas à soigner à coup d’économies et d’austérité, déclare sa consœur au micro. Nous voulons des moyens pour soigner nos patients avec dignité. Cette grève n’est pas seulement celle des médicaux et des paramédicaux. Nous nous mobilisons pour sauver le système hospitalier. La situation n’est plus tenable. Les paroles et les hommages de notre président ne nous intéressent pas. Nous voulons des moyens », réclame-t-elle.

Maigres avancées

En grève depuis début février, les personnels paramédicaux des urgences de l’hôpital Edouard-Herriot ont été rejoints par les urgences de l’hôpital de la Croix-Rousse, de l’hôpital Saint-Joseph-Saint-Luc et de l’hôpital psychiatrique du Vinatier.

À Edouard-Herriot, la mobilisation a porté quelques fruits. « Nous avons obtenu un brancardier sur les deux que nous avions réclamés, explique Bertrand, infirmier aux urgences de l’hôpital. Ce n’est pas suffisant, car nous avons entre 60 et 80 transports par nuit. » La direction a refusé la demande des grévistes d’avoir un aide-soignant 24h/24 à l'accueil des urgences, ainsi que le rétablissement des primes de nuit.

Depuis le 30 mars, les urgences du CH psychiatrique du Vinatier sont également en grève. « Nos revendications portent sur les effectifs, explique Ariane, infirmière aux urgences du Vinatier. Nous n’avons pas suffisamment de psychiatres aux urgences, ce qui oblige l’établissement à faire appel à des médecins d’autres pôles, qui ne connaissent pas le service. Nous demandons également davantage de lits. Nous avons 14 lits aux urgences et nous accueillons en moyenne une vingtaine de patients par jour. Par conséquent, beaucoup dorment dans les couloirs. Nous n’avons que trois chambres d’isolement, donc il arrive souvent que les patients soient contenus dans les couloirs ou dans des chambres non adaptées et qu’ils restent contenus alors qu’ils n’en ont plus besoin. » Elle pointe des problèmes de sécurité. « Le poste à l’accueil est très isolé et très exposé. En janvier, un patient a essayé de s’immoler et il est déjà arrivé qu’un patient arrive armé. C’est très dangereux. »

Les grévistes devraient être reçus par la direction le 18 avril.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Vidal

Réforme des ECN : « S'il faut reculer d'une année, on reculera d'une année », prévient Frédérique Vidal

Invitée ce mardi matin aux Contrepoints de la santé, à Paris, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation n'a pas exclu un assouplissement du calendrier de suppression des ECN. Interrogée plus... Commenter

Chez le nourrisson, l'anesthésie générale ne provoque pas de surrisque de trouble neurologique

anesthesie nourrisson

L'exposition à une anesthésie générale de courte durée chez des tout-petits ne semble pas associée à un risque accru de troubles... Commenter

Effic'Asthme, l'appli pour apprendre aux parents à gérer les crises d'asthme de l'enfant

Efficasthme02

Respiration sifflante, soulèvement alterné du thorax et de l'abdomen… pas de doute : ce jeune enfant virtuel de 2 ans est en train de faire... Commenter

La CARMF torpillée par le système universel ?Retraites des médecins libéraux : les risques de la réforme Macron

Abonné
carmf

Extinction de la CARMF, menace sur la solidarité professionnelle, étatisation de la gouvernance, incertitude sur les réserves… Un rapport... 8

Evénement

Des blouses blanches entre doléances et revendicationsParoles de médecins dans le grand débat

evenement

Ils sont plus de 200 praticiens à avoir alimenté la consultation lancée fin janvier par « Le Quotidien ». Il ressort de celle-ci un profond... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter