Législatives partielles : quitte ou double pour le Dr Jean-Pierre Door, virée bucolique des ténors LR dans le Loiret

Législatives partielles : quitte ou double pour le Dr Jean-Pierre Door, virée bucolique des ténors LR dans le Loiret

Marie Foult
| 16.03.2018
  • door

Le Dr Jean-Pierre Door, candidat LR malheureux de la 4e circonscription du Loiret dont l'élection aux législatives a été annulée en décembre dernier par le Conseil constitutionnel, affiche des soutiens de poids à quelques jours de l'élection partielle du dimanche 18 mars. 

Laurent Wauquiez, le patron des Républicains, Christian Jacob, le président du groupe politique à l'Assemblée nationale, ou encore Philippe Vigier, député UDI d'Eure-et-Loir, sont allés jusqu'à faire un déplacement mercredi 14 mars dans le Loiret, à Montargis, sur les terres du cardiologue, déjà élu trois fois.

Laurent Wauquiez a visité – photos à l'appui – une chèvrerie et une entreprise locales pour afficher son soutien à Jean-Pierre Door, spécialiste des questions de santé à droite. « L'enjeu de cette élection c'est de faire entendre la voix des territoires », assure-t-il sur Twitter.

En juin dernier, le Dr Jean-Pierre Door, dont nous avions suivi la campagne, avait remporté l'élection avec huit voix d'avance seulement face à la candidate LREM Mélusine Harlé. Six mois plus tard, son élection était annulée à cause d'un nombre de bulletins de vote différents du nombre de signatures sur la liste d'émargement dans une commune et de « la diffusion de messages de propagande électorale », le jour même du scrutin sur la page Facebook du candidat.

Très surpris par cette décision du Conseil constitutionnel, le médecin assurait n'avoir commis aucune « fraude ou falsification ». « On m'a volé mon élection ! Ça m'engage à y retourner », déclarait-il au « Quotidien ».

La France Insoumise sur le pont

Mais cette élection partielle pourrait s'avérer encore plus serrée qu'en juin dernier pour le maire de Montargis. Les prétendants sont plus nombreux, avec un représentant de La France Insoumise (LFI), Jérôme Schmitt. Et comme à droite, le leader du parti politique, Jean-Luc Mélenchon, est personnellement venu soutenir son candidat et a donné un meeting à Montargis, le mardi 13 mars.

 

Enfin, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) s'est lui aussi rendu dans la circonscription pour afficher son soutien à Luc Bucheton, éliminé en juin dernier au premier tour, avec 3 % des voix.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ivg

« Grève des IVG » : des militantes réclament des sanctions

La condamnation par le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) de la menace de « grève des IVG » proférée par le Syngof, le premier syndicat des gynécologues et obstétriciens, n’est pas jugée suffisante par certaines... 15

Tiers payant intégral, moratoire sur les fermetures de lits et coercition : les communistes élaborent leur propre loi de santé

communistes

Quatre-vingt-six mesures dont 37 de première urgence. C'est ce que contient la proposition de loi de santé alternative que députés et... 12

La diversification alimentaire protège contre les maladies inflammatoires

Diversification alimentaire

Les recommandations sur la diversification alimentaire vont-elles encore bouger ? C'est ce que laisse penser une étude française publiée... Commenter

Le report d'un an de la fin des ECN désole les carabins de l'ANEMF qui réclament des gages

ECNI

Mauvaise passe parlementaire pour les carabins !  Après avoir lancé une pétition – qui frôle les 20 000 signataires – en riposte aux... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter