Algérie, Tunisie : les futurs médecins en colère contre la qualité de leurs études

Algérie, Tunisie : les futurs médecins en colère contre la qualité de leurs études

13.03.2018
  • algerie

C'est un mouvement de mécontentement qui dure. En grève depuis près de quatre mois, les médecins en formation de spécialisation en Algérie ont appelé ce lundi au boycott des prochains examens de fin d'études, au risque d'une « année blanche ».

Pour justifier ce mot d'ordre, le collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) évoque le refus du ministère de l'Enseignement supérieur de reporter le calendrier de rattrapage des examens du diplôme d'études médicales supérieures (DEMS), sanctionnant la fin du cursus de spécialisation. Cette session a été prévue du 18 mars au 12 avril.

Si cet appel est suivi, aucun résident de dernière année (entre 1 800 et 2 000 résidents) ne sera diplômé, au risque de limiter les places ouvertes au prochain concours de spécialisation pour les diplômés de médecine générale. 

Problème de délivrance du diplôme

Même mécontentement dans le pays voisin. En Tunisie, plus de 1 500 étudiants en médecine et internes ont manifesté pour protester contre une réforme qui repousse de plusieurs années la délivrance d'un diplôme.

« Sans diplôme, on ne peut pas faire de stage ou de formations à l'étranger. Or en Tunisie, dans un certain nombre de spécialités comme la radiothérapie ou la médecine nucléaire, on exerce avec des méthodes des années 1990 », a déploré Aymen Bettaieb, de l'Organisation tunisienne des jeunes médecins (OTJM).

Ce dernier réclame aussi la régularisation de la situation pour la promotion des internes qui achèvent leurs études de médecin généraliste cette année, ne s'orientant pas vers une spécialisation.

En effet, la réforme gouvernementale envisagée n'a pas prévu de délivrance de diplôme à ces internes. « En décembre, toute une promotion va se retrouver sans diplôme, au chômage », a déclaré Aymen Bettaieb.

Avec l'AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
ev lead
Focus

À l'hôpital comme en ville Abonné

Au cœur des transformations du monde hospitalier comme des modes d’exercice libéral, impacté par les nouvelles technologies, les contraintes démographiques et les évolutions générationnelles, le temps médical est devenu un enjeu majeur. Le "Quotidien" a enquêté auprès des associations régionales, de l’Ordre des médecins, des URPS et de l’Observatoire de la Qualité de vie au travail. Tous les... 7

L'heure du coucher, un marqueur de bonne santé cardiovasculaire

coucher

Le travail à des horaires atypiques, travail de nuit ou travail posté, est associé à des risques avérés pour la santé, notamment... Commenter

Violences obstétricales : les recos de l'Académie face aux « pratiques humainement défaillantes »

violence obstetricale

Améliorer la formation des soignants quant à l'autonomie des femmes enceintes ou optimiser la prise en charge de la douleur en obstétrique…... 1

Des cellules souches osseuses découvertes chez l'homme

Os obtenu à partir de cellules souches osseuses

Ils les avaient dénichées chez le rongeur en 2015. Michael Longaker et son équipe de l’université Stanford viennent de découvrir, chez... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter