55 % des anesthésistes ont l'impression de prendre des risques compromettant la sécurité

55 % des anesthésistes ont l'impression de prendre des risques compromettant la sécurité

Sophie Martos
| 13.02.2018
  • anesthesiste

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs élargi (SNPHAR-e) sonne l'alarme sur les conditions de travail des praticiens qu'il représente.

Selon une enquête* qui a traité 910 réponses de praticiens hospitaliers, 69 % des anesthésistes-réanimateurs constatent une dégradation de leurs conditions de travail depuis 5 ans. Près des deux tiers des PH dans cette spécialité envisagent de modifier leur activité professionnelle (dont 24 % pour partir...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 4 Commentaires
 
ambroise paré Médecin ou Interne 22.02.2018 à 23h31

les 55% sont ceux qui ont répondu pendant leur temps de présence à l'hôpital où il y a du personnel car les autres sont ceux qui en se plaignant des mauvaises conditions de travail ( c'est vrai un Lire la suite

Répondre
 
dranreb Médecin ou Interne 14.02.2018 à 10h22

Combien de ces anesthésistes 1) consultent le patient qu'ils vont anesthésier, 2) combien d'anesthésistes endorment un patient sans avoir effectué eux mêmes la consultation pré-opératoire, 3) quel Lire la suite

Répondre
 
longboard Médecin ou Interne 15.02.2018 à 07h00

Bonjour, quelle est votre expertise pour aborder la sécurité anesthésique avec aussi peu de recul ?

Répondre
 
mon avis Médecin ou Interne 15.02.2018 à 08h33

Tout à fait d'accord avec cette remarque de dranreb. Il me semble inadmissible qu'un patient soit vu par trois anesthésistes différents: un premier à la visite préopératoire, un second la veille dans Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 27

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter