Souffrance au travail, suicides : Buzyn juge « impératif » de recevoir les carabins et les internes

Souffrance au travail, suicides : Buzyn juge « impératif » de recevoir les carabins et les internes

Sophie Martos
| 07.02.2018
  • Souffrance au travail

    Souffrance au travail, suicides : Buzyn juge « impératif » de recevoir les carabins et les internes

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé ce mercredi sur « LCI » qu'elle rencontrerait « dans les semaines qui viennent » les carabins et internes « en souffrance », après leur lettre ouverte dénonçant une « trop longue série » de suicides. « Il est impératif que je rencontre les étudiants en médecine (...) et les internes qui sont également en souffrance. J'ai prévu de les voir dans les semaines qui viennent », a précisé la ministre.

La ministre réagissait notamment à la lettre ouverte de l'Intersyndicale nationale des internes (ISNI), publiée sur le site Internet du magazine « Elle ». Ce courrier a fait suite au suicide, en janvier, d'une jeune femme de 26 ans, interne en dermatologie à l'hôpital Cochin, à Paris. Le « dernier d'une trop longue série », selon l'ISNI qui y voit le symptôme d'un « échec collectif » et appelle Agnès Buzyn à « mettre sans délai en action les mesures concrètes et nécessaires pour qu'un autre drame ne survienne pas ».

Accès à la médecine du travail

Une mission sur les facteurs relatifs à la qualité de vie au travail des étudiants en santé a été confiée à l'automne 2017 au Dr Donata Marra, psychiatre et fondatrice du BIPE (bureau interface professeurs étudiants).

Joint ce mercredi, Jean-Baptiste Bonnet, président de l'ISNI, s'est réjoui de cette future rencontre. « Il faut passer à la vitesse supérieure », commente-t-il.

L'ISNI priorise trois axes de travail. Il souhaite que soit facilité l'accès à la médecine du travail pour les internes et la médecine universitaire pour les étudiants en santé. Le syndicat réclame aussi un « système de détection » des jeunes en souffrance ou en échec (universitaire, personnel, professionnel) afin de les accompagner au mieux avec des professionnels universitaires et/ou de l'extérieur à l'Université.

Gestion du stress, temps de travail…

Deuxième axe : réapprendre à « être heureux ». « Nous sommes souvent confrontés à la souffrance, à la mort, à un environnement managérial parfois difficile, à l'hôpital en tension… Il faut nous former », revendique le jeune patron de l'ISNI, citant l'exemple des formations à gestion du stress pour les pilotes de chasse.

Enfin, l'ISNI souhaite aborde l'épineux dossier du temps de travail à l'hôpital. « Nous savons que travailler plus de 60 heures semaine augmente les risques psychosociaux. Il faut faire appliquer plus sereinement la réglementation », rappelle-t-il. L'ISNI suggère qu'un audit sur les conditions de travail soit réalisé auprès des jeunes mais aussi des autres professionnels de santé.

Au micro de LCI, Agnès Buzyn a pointé « une vraie souffrance au travail dans la profession ». Elle a expliqué que « les médecins ont de plus en plus de mal à trouver du sens dans leur métier (car) on leur demande énormément de tâches annexes, administratives ». Ce malaise général est aussi lié à « la gestion de l'hôpital qui a été très budgétaire », sur laquelle Agnès Buzyn a affirmé être « en train de travailler » afin de « réformer l'hôpital public ».

Les autres structures ont également été conviées au rendez-vous.

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 14 Commentaires
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 08.02.2018 à 19h34

Aujourd'hui les jeunes médecins n'ont pas une grande liberté sur leur travail, ils doivent être les clous sinon, pas de sous, risque de procès....avec les patients pas contents, la caisse qui se Lire la suite

Répondre
 
Scared Médecin ou Interne 08.02.2018 à 08h14

Et quand recevra t-elle les médecIns libéraux, épuisés par le surtravail en zone sous médicalisée ?

Répondre
 
FRAN?OIS-MARIE T Médecin ou Interne 08.02.2018 à 08h09

Je me demande si ce sont les études de médecine qui sont plus dures aujourd'hui qu'elles ne l'étaient il y a 20 ans, ou si ce sont les perspectives professionnelles que peuvent attendre les carabins Lire la suite

Répondre
 
jacques T Médecin ou Interne 08.02.2018 à 13h11

+ 1

Répondre
 
gourou Médecin ou Interne 08.02.2018 à 06h41

Pas impératif............URGENTISSIME...................

Répondre
 
ROBERT A Médecin ou Interne 07.02.2018 à 23h03

Pas compris !

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 28

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter