« L’hôpital est une jungle où il faut manger ou être dévoré ! »

« L’hôpital est une jungle où il faut manger ou être dévoré ! »

13.01.2018

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

Les langues se délient après la publication d’un rapport accablant sur le harcèlement au CHU de Grenoble. Ce lecteur, PU-PH, chef de service d'Anesthésie-Réanimation dans un CHU pendant près de quarante ans livre son expérience de professionnel à l’hôpital.

citation
Les services hospitaliers ont toujours été une jungle où il fallait manger ou être dévoré ! Le système français de cooptation a longtemps évité que les "grandes familles" étalent trop leurs querelles car les recrutements étaient le fait d'un prince régnant de façon absolue sur "ses" élèves. Les conflits étaient réglés en douceur par le "chef" qui se chargeait de les étouffer ! La multiplication des PH a enfoncé le premier coin car ils avaient une moindre dépendance vis-à-vis du mandarin. Puis l'administration est venue grignoter le pouvoir des chefs de service, d'où la possibilité de voir éclater les querelles au grand jour, voire, de les exacerber pour diminuer le pouvoir médical ! Conclusion : pour être médecin hospitalier, il faut une forte personnalité et un bon équilibre mental. Il ne faut pas avoir peur de se battre pour préserver ses idées et son indépendance et surtout être prêt à défendre sa compétence face aux attaques les plus perfides. Le parachutage n'est pas un problème ; dans de nombreux pays anglo-saxons, la mobilité est la règle et les conflits ne sont ni plus nombreux ni moins violents.citation

Posté le 10 janvier 2018. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Harcèlement : un rapport accablant pour le CHU de Grenoble »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
revel

4 500 euros par généraliste: « Nous essuyons un peu les plâtres avec la nouvelle ROSP », reconnaît le patron de la CNAM

« Nous avions prévu ce risque de trou d’air dans les résultats et la rémunération », explique au « Quotidien » le patron de la CNAM au sujet de la ROSP 2017. Nouveaux indicateurs, changement de périmètre : Nicolas Revel assume cette refonte « nécessaire » et s'explique sur la clause de sauvegarde qui « garantit la stabilité de la rémunération totale pour 2017 »… mais pas le montant des primes ind... 23

L'ANSM attribue un « rapport bénéfice risque négatif » au baclofène

BACLOFENE

C'est un coup dur pour le baclofène. Le comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) assemblé par l'ANSM vient d'attribuer un « rapport... 2

« Les infirmiers en pratique avancée ne prendront la place de personne », clament des médecins enthousiastes

INFIRMIERE

Dans une tribune publiée le 23 avril par le « Figaro », plusieurs syndicats de carabins (ANEMF), d'internes (ISNI, ISNAR-IMG), de médecins... 3

Rougeole : le HCSP souhaite l'introduction d'une obligation temporaire pour la vaccination des professionnels de santé

Rougeole

Devant la recrudescence des cas de rougeole, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) publie, à la demande de la Direction générale de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter