Escroquerie à la Sécu, une infirmière et une sage-femme condamnées à la prison ferme

Escroquerie à la Sécu, une infirmière et une sage-femme condamnées à la prison ferme

12.01.2018
  • Escroquerie secu

    Escroquerie à la Sécu, une infirmière et une sage-femme condamnées à la prison ferme

Accusées d'avoir escroqué 630 000 euros la Sécurité sociale entre 2009 et 2014 une infirmière libérale et une ex-sage-femme ont été condamnées par le tribunal correctionnel de Lyon de deux ans de prison.

Le tribunal a aussi prononcé la confiscation des sommes saisies, l'obligation d'indemniser les parties civiles et pour l'infirmière libérale l'interdiction définitive d'exercer.

Le juge correctionnel a suivi en tout cas les plaidoiries sévères du ministère public, qui a dénoncé un « pillage des deniers publics » et requis 30 mois de prison, dont 12 avec sursis pour l'ex-sage-femme de 52 ans et deux ans ferme pour l'infirmière de 72 ans.

Pour l'ex-sage-femme, la caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) lui reprochait des surfacturations, des facturations fictives et des frais de déplacement abusifs pour près de 277 000 euros, entre 2010 et décembre 2014, date à laquelle elle a été interpellée.

Quant à l'infirmière libérale à Villeurbanne, la Sécurité sociale lui reprochait d'avoir facturé en un an pas moins de 18 000 actes, soit trois fois plus que la moyenne.

Devant le tribunal, leur avocat a plaidé pour la relaxe, les deux professionnels de santé ayant nié toute intention frauduleuse. À l'annonce du verdict, leur avocat a annoncé son intention de faire appel du jugement.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
Marie/médecin Médecin ou Interne 15.01.2018 à 00h27

Tiens, pas de commentaire de la part de la confrérie des sages-femmes!

Répondre
 
Moi la petite Infirmier 15.01.2018 à 18h37

Vous cherchez quoi avec cette remarque débile ?

Répondre
 
Richard G Médecin ou Interne 13.01.2018 à 17h05

Si j'avais su je n'aurais pas fait : "Médecine" mais une école d'administration pour apprendre à escroquer celle-ci. Quant au fait de faire 3 fois plus d'actes que la moyenne , ça arrive même aux Lire la suite

Répondre
 
Maccius Médecin ou Interne 13.01.2018 à 00h06

Si le ministère public a plaidé « le pillage des deniers publics «, avec prison à la clé, pourquoi M. Fillon se balade tranquille. Certes, l’escroquerie est inadmissible et les peines sont Lire la suite

Répondre
 
Bérengère T Médecin ou Interne 14.01.2018 à 08h36

F.Fillon n'a pas encore été jugé , attendez donc avant de crier à l'injustice.

Répondre
 
marc c Médecin ou Interne 14.01.2018 à 18h41

l infirmière comme la sage femme n ont été condamnées qu’après être passées en justice.
pour l 'instant M Fillon est considéré comme innocent, on verra après le procès...

Répondre
 
antoine s Médecin ou Interne 12.01.2018 à 21h44

En procédant ainsi : nul doute que ces paramédicaux puissent fanfaronner sur leurs revenus ....

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une alimentation trop salée est néfaste.. pour le cerveau

sel

« Nous avons constaté qu’une alimentation excessivement salée chez des souris (8 à 16 fois la normale), correspondant aux plus hauts niveaux... Commenter

Nomenclature : des « bugs » autour de l'avis ponctuel de consultant, peste la FMF

Après le Syndicat national des anesthésistes-réanimateurs (SNARF), la FMF dénonce à son tour des problèmes récurrents de cotation... Commenter

Réunis en congrès, les hépatologues demandent un dépistage de masse des pathologies du foie

Les organisateurs de la Paris Hepatology Conférence, qui se tient les 15 et 16 janvier au palais des Congrès à Paris, ont plaidé pour un... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter