L'hôpital de Fougères condamné à verser un demi-million d'euros après une erreur chirurgicale

L'hôpital de Fougères condamné à verser un demi-million d'euros après une erreur chirurgicale

Anne Bayle-Iniguez
| 18.12.2017
  • hôpital de Fougères

Le tribunal administratif de Rennes vient de condamner le centre hospitalier de Fougères (Ille-et-Vilaine) à verser plus de 25 000 euros à une patiente restée partiellement handicapée après une erreur chirurgicale, survenue lors de l'opération d'une tumeur colorectale le 31 août 2009. La justice a également condamné l'établissement à verser 127 000 euros à son assureur (AXA) et 426 000 euros à la Mutuelle sociale agricole (MSA). L'hôpital écope donc d'une condamnation totale de près de 578 000 euros. 

En juillet 2009, les médecins repèrent un polype cancéreux chez cette patiente alors âgée de 72 ans, rapporte le site « Actu.fr ». Au cours de l’intervention, un chirurgien aurait sectionné l’uretère, nécessitant un transfert en urgences au CHU de Rennes. La patiente devra dans les mois qui suivent subir neuf opérations chirurgicales, note le site Internet. 

Le tribunal a jugé les demandes de la plaignante recevables pour indemniser « les frais d’hospitalisation liés à la faute imputable au CH Fougères » constitués « de nombreuses hospitalisations, des frais médicaux et pharmaceutiques »

Depuis son opération, la patiente fait face à des frais médicaux et paramédicaux en rapport avec la dénutrition, la colostomie et la vessie neurologique, précise le tribunal dans sa décision, que s'est procuré le « Quotidien ». 

La patiente doit notamment recourir à l’intervention d’un personnel infirmier une fois par semaine pour la douche et une fois tous les deux jours pour les soins de stomie.

En 2016, le tribunal avait déjà condamné l'établissement à verser 75 000 euros à la plaignante et à son assureur.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Michel Bignant

Gilets jaunes, violences : « C'est épuisant, physiquement et psychologiquement », lance le médecin chef des pompiers de Paris

À la veille d'un cinquième samedi de mobilisation de certains Gilets jaunes, le Dr Michel Bignand, 51 ans, médecin chef de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) détaille au « Quotidien » l'organisation de ses équipes dan... 5

Une alimentation à base de maïs OGM ne montre « aucun d'effet délétère » chez le rat

OGM MAIS

Il n'est pas possible de distinguer par leur métabolisme ou leur état de santé des rats nourris de maïs OGM de rats nourris au maïs... Commenter

La prostatectomie radicale améliore la survie des patients atteints de cancer de la prostate localisé

prostatectomie

Face à un patient atteint d'un cancer de la prostate localisé, la prostatectomie améliore la survie de près de 3 ans, comparés à une... 1

Gradation des soins, financement, synergie avec l'université : à Poitiers, Buzyn et Vidal écoutent les CHU mais ne tranchent pas

chu

Poitiers n'est certainement pas le plus grand des centres hospitalo-universitaires (CHU) français mais c'est ici que se discutait l'avenir... Commenter

Un Français sur trois a le sentiment qu’un examen ou un acte médical superflu lui a été prodigué

urgences

Sept Français sur dix n'ont jamais entendu parler des 130 services d'urgences des cliniques de médecine, chirurgie et obstétrique. C'est... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter