L'hospitalisation à domicile reste méconnue des généralistes… mais marque des points

L'hospitalisation à domicile reste méconnue des généralistes… mais marque des points

Marie Foult
| 06.12.2017
  • had

50 % des généralistes jugent que l'hospitalisation à domicile est « peu connue » des médecins libéraux, révèle une enquête* ViaVoice pour la Fédération nationale de l'hospitalisation à domicile (FNEHAD), présentée ce mercredi lors des Universités d'hiver à Paris. Et seuls 13 % d'entre eux déclarent avec certitude que l'hospitalisation est « bien connue » par les praticiens de ville.

L'information semble faire cruellement défaut : un généraliste sur...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 6 Commentaires
 
PIERRE H Médecin ou Interne 07.12.2017 à 16h10

Et accessoirement la charge administrative est "écrasante" pour le MG et cerise sur le gâteau il faut pour percevoir ses honoraires un jour, adresser des feuilles papiers aux services administratifs Lire la suite

Répondre
 
Scared Médecin ou Interne 07.12.2017 à 09h17

La HAD est trop connue des MG,pour être un organe lourd hyperadministré, surcouteux, et inefficace.Le prix de journée permettrait de faire passer 4 fois le médecin, 4 fois les IDE libérales, et etre Lire la suite

Répondre
 
suzanne h Médecin ou Interne 07.12.2017 à 08h18

STOP aux ENFERS FAMILIAUX
L HAD, bonne idée , reste TOTALEMENT non réfléchie et souffre d une TOTALE absence de prise en compte précise et sérieuse de l ENVIRONNEMENT du patient et bien sûr, de Lire la suite

Répondre
 
Dr Petitjean Médecin ou Interne 06.12.2017 à 22h37

Haute Autorite de Démolition (HAD)
D'abord le bulldozer commence à écraser les paramédicaux libéraux (infirmier(e), kiné, orthophoniste etc...), puis on écarte le "médecin traitant" mais que Lire la suite

Répondre
 
corinne b Infirmier 06.12.2017 à 21h06

Pour avoir vu le mari de ma soeur en hospi à domicile peu de temps avant sa mort, les familles vivent un enfer. Entre les soins du matin et éventuellement ceux du soir, il n’ya rien. Aux familles Lire la suite

Répondre
 
françoise c Autre 06.12.2017 à 23h48

Bonjour,
Je suis entièrement d'accord, pour l'avoir vécu, et encore, étant anesthésiste, j'étais privilégiée par mes connaissances médicales.
Pour la famille c'est l'enfer, on a l'impression Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Lévothyrox : l'ANSM s'interroge sur l'apport des réseaux sociaux sur la pharmacovigilance

ansm levothyrox

En plus des spécialités de lévothyroxine déjà présentes, une prochaine pourrait arriver début 2018. « Une évaluation de demande d’AMM pour... 8

Un exosquelette permet à un jeune chirurgien italien paraplégique d'opérer ses patients

Marco Dolfin

Chirurgien orthopédiste en milieu hospitalier à Turin, Marco Dolfin est devenu paraplégique à la suite d'un accident de la route. Après un... 4

Au carrefour de l'hôpital et des soins de villeSous-utilisée mais prometteuse, l'HAD trace sa route

Abonné
had

Lors des universités d'hiver de l'hospitalisation à domicile, organisées par la FNEHAD, la ministre de la Santé a insisté sur la nécessité... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter