VIH : l'Europe reste la seule région OMS où l'épidémie progresse encore

VIH : l'Europe reste la seule région OMS où l'épidémie progresse encore

Damien Coulomb
| 28.11.2017
  • sida moscou

Le centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estiment que la moitié des habitants de la région OMS/Europe vivant avec le VIH a eu un diagnostic tardif, selon les derniers chiffres publiés ce mardi 28 novembre. Cette région, qui englobe la Fédération de Russie et l'Asie Centrale, est la seule au monde à connaître une augmentation du nombre annuel d'infections, avec plus de 160 000 nouveaux diagnostics, dont 29 000 dans la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 5 Commentaires
 
Jean D Médecin ou Interne 29.11.2017 à 12h50

Quelle est l'origine ethnique des séropositifs dépistés en France ?
Je ne suis pas raciste , loin de là , mais je crois que ce la permettrait peut-être d'améliorer la cible du dépistage et la Lire la suite

Répondre
 
samsam Médecin ou Interne 29.11.2017 à 15h41

Les personnes les plus touchés sont en premier lieu les HSH ( hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes) puis les migrants.

Répondre
 
DAMIEN C Journaliste 29.11.2017 à 12h26

Bonjour. C'est une excellente question, et sans doute aurais-je dû être plus clair dans mon texte. Les deux chiffres ne recouvrent pas la même chose : Le nombre de plus de 10 000 correspond à des Lire la suite

Répondre
 
Michel d Médecin ou Interne 29.11.2017 à 20h02

Merci pour votre réponse.
Normalement les DO doivent être envoyées pour le même patient par le labo et par le médecin, justement pour éviter les doublons.
Mais cela n'empêche pas certains patients Lire la suite

Répondre
 
Michel d Médecin ou Interne 29.11.2017 à 11h48

"En France, le nombre de séropositivité découverte en 2016 est estimé à 6003". "Le nombre de sérologies réalisées a pourtant augmenté mais pas celui des sérologies positives (un peu plus de 10 000)" Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une nouvelle approche permet de booster le vaccin contre la grippe

Grippe

Une équipe de chercheurs américains a identifié et éliminé les mécanismes de défense du virus de la grippe, créant un candidat vaccin à la... 2

La FMF veut mettre un terme au « libéral bashing »... et simplifier l'exercice

fmf

À l'occasion de ses vœux pour 2018 présentés ce jeudi, la Fédération des médecins de France (FMF) a souhaité la fin du « libéral bashing »,... 1

Du dentifrice contre le palu : la découverte d’une intelligence artificielle

Dentifrice Palu Robot Eve Intelligence artificielle

Des chercheurs anglais, avec l’aide d’Eve, un « robot scientifique », ont découvert que le triclosan, un antibactérien largement utilisé... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter