Contre les violences faites aux femmes, le Haut Conseil à l’égalité appelle à la mobilisation

Contre les violences faites aux femmes, le Haut Conseil à l’égalité appelle à la mobilisation

Fabienne Rigal
| 24.11.2017
  • violence femmes

À l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, ce samedi 25 novembre, le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) appelle à une mobilisation politique inédite. Le président de la République Emmanuel Macron devrait s’exprimer sur le sujet et annoncé des mesures. L'égalité hommes-femmes devrait être déclarée grande cause du quinquennat.

Dans un contexte de mobilisation citoyenne, de prise de conscience, de hausse des plaintes, le HCE souhaite voir un tournant dans la lutte contre les violences faites aux femmes (agressions sexuelles, violences en ligne, au sein du couple, au travail, prostitution…).

Mieux former les médecins, entre autres

Le HCE souligne les « besoins massifs et attentes très fortes » dans plusieurs domaines pour lutter contre ces violences. Concernant les moyens humains et financiers, le HCE appelle ainsi à « accroître les moyens en direction des associations spécialisées qui accompagnent les victimes au quotidien », et à une prise en charge à 100 % des soins liés aux troubles psycho-traumatiques.

Il appelle aussi à une meilleure formation, initiale comme continue, des professionnels (médecins, travailleurs sociaux, personnels d’éducation, force de l’ordre, magistrats…) pour mieux détecter et accompagner les victimes.

Le HCE réclame aussi des campagnes de communication régulières sur les violences sexistes et sexuelles, entre autres pour mieux faire connaître le numéro d’écoute national (39 19).

Enfin, il réclame une éducation à la sexualité dès le plus jeune âge, dans le but de prévenir très tôt les violences sexistes et sexuelles.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
suzanne h Médecin ou Interne 12.12.2017 à 08h54

Oh la la oui.
Commençons par "éduquer" nos MARIS mesdames, au lieu de sourire aux plaisanteries très très grasses de certains généralistes, bourrus,certes, mais la mode est passée.....
Dr Heck Lire la suite

Répondre
 
ACB Médecin ou Interne 24.11.2017 à 19h24

Forces de police non formées, attente interminable au 3919, éducation sexuelle qui laisse à désirer, harcèlement de rue massif et universel... le Haut Conseil de l’Egalite a raison, il a du Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le vin, un alcool comme les autres ? L'Élysée désavoue Buzyn, les acteurs de la santé publique s'indignent

Vin

Le vin est-il un alcool comme un autre ? La polémique ne cesse d'enfler entre défenseurs de la santé publique et partisans du monde... 28

Recertification : rapport en septembre, les médecins libéraux furieux d'avoir été exclus du comité de pilotage

Un rapport sur la recertification des compétences des médecins sera rendu en septembre 2018 par une mission installée jeudi, annoncent les... 25

Plan de prévention de la radicalisation : les professionnels de la santé concernés

radicalisation

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné notamment de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a dévoilé un plan national de prévention... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter