Fin de la grève au centre hospitalier de Mayotte

Fin de la grève au centre hospitalier de Mayotte

14.11.2017

Le personnel du centre hospitalier de Mayotte (CHM) a repris le travail ce lundi, après la signature d'un compromis de sortie de crise actant une prime exceptionnelle.

Le protocole de fin de grève signé entre la direction et l'intersyndicale (CGT Santé, CFDT-Santé Sociaux, UD-FO CHM, Sud Santé Sociaux, CFE-CGC Santé), a mis fin à un mouvement social lancé le 2 novembre pour obtenir de meilleures conditions de travail et de rémunération, qui divisait le personnel. La semaine dernière le gouvernement avait annoncé qu'il débloquait 172 millions d'euros pour le CHM.

Les médecins, qui partageaient pourtant les revendications du mouvement, avaient dénoncé les méthodes des grévistes : entrave à l'accès aux soins par des grilles cadenassées, fermeture des dispensaires périphériques, violentes altercations entre grévistes et non-grévistes.

Le protocole stipule l'octroi d'une « prime exceptionnelle de suractivité de 800 euros à chaque agent en fonction au CHM depuis le 31 mai 2017 et/ou ayant réalisé au minimum 6 mois de fonction dans l'établissement du 1er janvier au 1er décembre 2017 et toujours en activité dans l'établissement ». Cette prime sera versée au plus tard au 31 janvier 2018.

Fléchage des crédits

Le protocole acte également, sans plus de précisions, que l'intersyndicale demande la sortie de Mayotte du Groupement hospitalier du territoire (GHT) dès 2018, qui rassemble le CHM et le CHU de La Réunion, ainsi que « le fléchage des crédits destinés au CHM directement depuis le ministère des Solidarités et de la Santé ».

Dans un territoire qui connaît un taux important de natalité et une forte pression migratoire, le CHM connaît une suractivité et un important turn-over du personnel, engendrant une dégradation de la qualité de soins et des conditions de travail.

Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
nicolas c Médecin ou Interne 15.11.2017 à 10h22

La France est un pays de droit membre de l'onu et ne respecte pas le droit, le problème est là, le reste n'est que poudre aux yeux et intérêts personnels locaux et nationaux.
nicolas cabrieres

Répondre
 
alpha Médecin ou Interne 14.11.2017 à 22h16

Que font les Français à Mayotte?Ils depensent l'argent des Français par l'entremise dune administration faible et médiocre: on donne toujours raison à ceux qui crient le plus fort pour avoir la paix Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À 89 775 euros, hausse timide du revenu moyen des médecins libéraux en 2016

revenus impots

Le cru 2016 des revenus nets des médecins libéraux (BNC, après charges et avant impôt) s'est révélé très moyen, détaille la Caisse autonome... 2

Interdiction de la cigarette au cinéma : Agnès Buzyn ne l’a « jamais envisagée »

tabac

Un début de polémique a eu lieu entre le cinéma français et Agnès Buzyn, vite déminée par cette dernière. Le mercredi 15 novembre, à... 2

Bientôt un numéro d'appel unique pour aider les médecins qui souffrent

ENTRAIDE

Repérer les médecins en souffrance, prévenir les suicides, les aider à se soigner voire à se reconvertir : tel est l'esprit de la... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter