C à 25 euros : MG France ouvre une cagnotte pour les médecins poursuivis par leurs caisses

C à 25 euros : MG France ouvre une cagnotte pour les médecins poursuivis par leurs caisses

Marie Foult
| 14.11.2017
  • c a 25

« Tous les moyens ne sont pas bons. » Le message de MG France, le premier syndicat de généralistes, aux caisses d'assurance-maladie est clair : il continuera de soutenir les médecins poursuivis par leur caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) pour avoir suivi le mot d’ordre de consultation à 25 euros, lancé le 6 janvier 2016 par le syndicat, avant que la revalorisation de l'acte ne soit effective. 

Ce mouvement de contestation tarifaire a eu des conséquences, rappelle MG France, puisque depuis le 1er mai 2017, à la suite de la signature de la convention médicale en août 2016, le tarif de l'acte de base du médecin généraliste en secteur I est effectivement de 25 euros. « Cette victoire est d’abord celle des médecins généralistes qui ont suivi notre mot d’ordre », indique MG France, qui exprime « sa gratitude et sa reconnaissance » à ces médecins.

Pour autant, les poursuites amorcées contre les médecins généralistes ayant suivi le mot d'ordre ne se sont pas taries. Et certaines sanctions prononcées ne vont pas dans le sens de l'apaisement, selon MG France. Le syndicat du Dr Claude Leicher cite le cas de la CPAM de Rouen qui a prononcé trois mois de non-prise en charge des cotisations sociales à l'encontre du Dr Jean-Marie Gendarme, généraliste dans la petite ville de Criel-sur-Mer (Seine-Maritime).

Recours devant le tribunal administratif

« Cette sanction apparaît d’autant plus démesurée qu’elle est supérieure à d'autres prononcées pour des dépassements de même type, précise le Dr Gilles Urbejtel, trésorier de MG France. La moyenne est plutôt d’un mois de non-prise en charge des cotisations sociales. »

Afin de prouver son soutien aux médecins poursuivis, MG France a donc décidé d'organiser une souscription de solidarité. « L'idée est de demander une participation à nos adhérents pour rembourser les pénalités des généralistes condamnés car, finalement, nous avons tous fini par avoir le C à 25 euros », indique le Dr Urbejtel.

MG France indique par ailleurs qu'il accompagnera le recours du Dr Gendarme devant le tribunal administratif, où ce dernier a décidé de poursuivre la CPAM.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Pour la première fois, des paraplégiques marchent grâce à la stimulation électrique épidurale

paraplegique marche

Par un incroyable hasard du calendrier, où plus vraisemblablement une volonté de ne pas être le second à publier, 2 articles publiés ce... Commenter

Le SAMU du Var équipé de gilets pare-balles pour les missions « à haut risque potentiel »

SAMU 83

Depuis vendredi 21 septembre, les agents du service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) du Var disposent d'un nouvel équipement pour... 3

Live chatAMP, fin de vie, génétique... Quels enjeux pour les médecins ? Posez vos questions au Pr Delfraissy

Pr Delfraissy

La France s’apprête à réviser ses lois de bioéthique pour prendre en compte les progrès scientifiques et les évolutions sociétales. Le...

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter