C à 25 euros : MG France ouvre une cagnotte pour les médecins poursuivis par leurs caisses

C à 25 euros : MG France ouvre une cagnotte pour les médecins poursuivis par leurs caisses

Marie Foult
| 14.11.2017
  • c a 25

« Tous les moyens ne sont pas bons. » Le message de MG France, le premier syndicat de généralistes, aux caisses d'assurance-maladie est clair : il continuera de soutenir les médecins poursuivis par leur caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) pour avoir suivi le mot d’ordre de consultation à 25 euros, lancé le 6 janvier 2016 par le syndicat, avant que la revalorisation de l'acte ne soit effective. 

Ce mouvement de contestation tarifaire a eu des conséquences, rappelle MG France, puisque depuis le 1er mai 2017, à la suite de la signature de la convention médicale en août 2016, le tarif de l'acte de base du médecin généraliste en secteur I est effectivement de 25 euros. « Cette victoire est d’abord celle des médecins généralistes qui ont suivi notre mot d’ordre », indique MG France, qui exprime « sa gratitude et sa reconnaissance » à ces médecins.

Pour autant, les poursuites amorcées contre les médecins généralistes ayant suivi le mot d'ordre ne se sont pas taries. Et certaines sanctions prononcées ne vont pas dans le sens de l'apaisement, selon MG France. Le syndicat du Dr Claude Leicher cite le cas de la CPAM de Rouen qui a prononcé trois mois de non-prise en charge des cotisations sociales à l'encontre du Dr Jean-Marie Gendarme, généraliste dans la petite ville de Criel-sur-Mer (Seine-Maritime).

Recours devant le tribunal administratif

« Cette sanction apparaît d’autant plus démesurée qu’elle est supérieure à d'autres prononcées pour des dépassements de même type, précise le Dr Gilles Urbejtel, trésorier de MG France. La moyenne est plutôt d’un mois de non-prise en charge des cotisations sociales. »

Afin de prouver son soutien aux médecins poursuivis, MG France a donc décidé d'organiser une souscription de solidarité. « L'idée est de demander une participation à nos adhérents pour rembourser les pénalités des généralistes condamnés car, finalement, nous avons tous fini par avoir le C à 25 euros », indique le Dr Urbejtel.

MG France indique par ailleurs qu'il accompagnera le recours du Dr Gendarme devant le tribunal administratif, où ce dernier a décidé de poursuivre la CPAM.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
HS Médecin ou Interne 17.11.2017 à 09h13

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre ;être conventionné c'est accepter des contraintes mais aussi les avantages (cotisations sociales et retraites payées par la caisse ) ou passer en Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 15.11.2017 à 11h05

Comment un syndicat peut poursuivre un mot, d'ordre de désobéissance et en même temps signer une convention qui définit les tarifs et date auxquelles ceux-ci sont applicables ? Aujourd'hui, il Lire la suite

Répondre
 
Raz le bol Médecin ou Interne 15.11.2017 à 11h04

On rappellera que si le C avait une valeur opposable de 23€, c’est tout simplement parce que MG France l’a accepté, en échange de son subventionnement par la CNAM, et de l’accès au butin des URPS. Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 15.11.2017 à 09h50

Pardon si je vous dérange, mais le C est toujours à 23 €, selon la nomenclature, ce sont les seuls généralistes qui ont 25 € par le truchement duplice de la CNAM qui a inventé le "G" pour faire taire Lire la suite

Répondre
 
pierre b Médecin ou Interne 14.11.2017 à 22h48

Merci MG France d'accompagner le naufrage de la medecine libérale en se compromettant, collaborant avec la sécu ... c'est vraiment trop tard maintenant le conventionnement. Vous les syndicalistes mG Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn : « Si j'ai besoin d'un secrétaire d'État, j'en ferai part au Président »

buzyn

« Non ». C'est ce qu'a répondu sans fard la ministre de la Santé à la journaliste de LCI, qui lui demandait ce vendredi matin si elle avait... Commenter

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... 1

Des avatars virtuels aident les schizophrènes à lutter contre leurs voix

schizophrènes

Comment aider les 25 % de patients schizophrènes qui continuent d'entendre des voix menaçantes malgré leur traitement pharmacologique ?... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter