Automédication : la « liste noire » de  « 60 Millions de consommateurs »

Automédication : la « liste noire » de  « 60 Millions de consommateurs »

14.11.2017
  • automedication

Rhume, toux, mal de gorge, grippe et troubles intestinaux : près d'un médicament disponibles sans ordonnance sur deux est « à proscrire », selon le magazine « 60 Millions de consommateurs », qui dévoile ce mardi une « liste noire » de médicaments parmi ceux les plus vendus. 

Selon le magazine qui a analysé 62 médicaments disponibles sans ordonnance, seuls 21 % d'entre eux (13) comme Vicks Vaporub, Imodiumcaps, Gaviscon menthe, Forlax 10 G, Maalox sans...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 4 Commentaires
 
Santé Pharmacien 15.11.2017 à 11h05

Il est plus facile de s’en prendre aux médicaments d’automédication (même si certains sont réellement inefficaces ou, plus grave, nocifs en raison de leurs effets secondaires et donc à ne surtout pas Lire la suite

Répondre
 
JEAN-MARIE H Pharmacien 15.11.2017 à 10h39

Tiens c'est bizarre, ça ! On découvre que les médicaments ne sont pas des bonbons, qu'ils ont des indications précises, des doses maximales et des précautions d'emploi à respecter ? Et par-dessus Lire la suite

Répondre
 
CYRILLE V Médecin ou Interne 14.11.2017 à 21h10

Les médicaments dangereux en vente libre sont responsables d'effets secondaires plus graves et plus fréquents que les vaccins. Pourquoi cela n'intéresse pas les anti-vaccins ?

Répondre
 
C. Lassuit II Médecin ou Interne 14.11.2017 à 16h49

C'est parfaitement normal, entre les switchs et les OTC. Imaginez un pharmacien à longeur d'année devant des gondoles d'ibuprofène Gé. Il y aurait de quoi se flinguer. L'état le sait, et il est pour Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La multimorbidité devrait doubler chez les personnes âgées d’ici 2035, en Grande-Bretagne

agees GB

D’après une étude parue dans « Age and Ageing », le journal de la Société britannique de gériatrie, le nombre de personnes âgées souffrant... 1

L'agence du DPC lance un dispositif de signalement pour mieux contrôler la qualité des actions

dpc

Le développement professionnel continu (DPC) est sur de bons rails. Selon l’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC)... 1

Décès brutal d’un interne au CHU de Strasbourg

Abonné
chu strasbourg

Le centre hospitalier universitaire de Strasbourg a confirmé au « Quotidien » le décès d’un interne en médecine générale, survenu mercredi... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter