ECNi : moins d'experts, logiciel anti-plagiat... après le fiasco de 2017, l'IGAS corrige le tir

ECNi : moins d'experts, logiciel anti-plagiat... après le fiasco de 2017, l'IGAS corrige le tir

Sophie Martos
| 06.10.2017
  • ecni

La mission sur le fiasco des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) 2017 menée par les inspections générales des affaires sociales (IGAS) et de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR) touche à sa fin.

Si le rapport n'a pas encore été officiellement rendu à Agnès Buzyn, ministre de la Santé et à Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, – il le sera dans quelques jours – « le Quotidien » a pu prendre connaissance...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 2 Commentaires
 
avatar Médecin ou Interne 09.10.2017 à 21h04

moins d'experts c'est surtout concentrer dans la main de quelques-uns ...

Répondre
 
DCD Médecin ou Interne 06.10.2017 à 19h09

Quelle lourdeur administrative et qu'elle démonstration de l'incapacité de sélectionner des candidats les plus performants
en connaissances médicales pures,les plus doués en empathie et compassion Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... 2

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

« Le médecin est le premier vecteur d'information sur la vaccination, avant Internet », selon Santé publique France

vaccin

Santé publique France (SPF) publie dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (« BEH ») la partie de l'enquête Baromètre santé 2016... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter