Assassinat d'une étudiante en médecine : la fac de Marseille en état de choc

Assassinat d'une étudiante en médecine : la fac de Marseille en état de choc

Hélène Foxonet
| 02.10.2017
  • marseille

La faculté de médecine de la Timone s’est réveillée en état de choc après l’attentat survenu en gare Saint-Charles, dimanche à Marseille. L’une des deux victimes de cette attaque, Mauranne, 20 ans, y était en effet inscrite en troisième année de médecine, et vivait sur le campus universitaire.

C’est avec sa cousine Laura, originaire de la région lyonnaise, qu’elles se sont trouvées au mauvais endroit au mauvais moment, après un week-end de retrouvailles. Les enquêteurs...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 70 Commentaires
 
CHRISTIAN B Médecin ou Interne 09.10.2017 à 19h19

mon denier message s'adresse à Patrick S... et non Patrick B

Répondre
 
Christian L Médecin ou Interne 08.10.2017 à 10h07

Tous les médecins de France pleurent avec la famille de ces deux jeunes femmes.
Christian LORENTZ Cardiologue

Répondre
 
PATRICK S Médecin ou Interne 08.10.2017 à 01h20

On n'en a pas fait autant pour les internes suicidés au sein des hôpitaux de la fac de Marseille ...
Manifestement toutes les morts ne se valent pas !
Triste monde.

Répondre
 
Gaelle B Médecin ou Interne 16.10.2017 à 07h38

Totalement d'accord! Le suicide de nos co-internes était aussi choquant, et il n'y a jamais eu de cellule de soutien, d'annulation de cours ou de minute de silence pour eux.. et c'est bien dommage

Répondre
 
mutilator Médecin ou Interne 07.10.2017 à 16h08

rémigration des cellules allogènes incompatibles et pathogènes

Répondre
 
Parent Médecin ou Interne 07.10.2017 à 12h13

Je deplore votre phrase " au mauvais endroit au mauvais moment", est ce qu'une gare en France devient un mauvais endroit...ce n'est pas tolerable d'avoir peur pour nos enfants partout finalement. Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans la Manche, un maire fait face au désarroi des habitants privés de généralistes

manche

« Nous sommes dans une situation plus que tendue ». Jean-Pierre Lhonneur, maire de Carentan-les-Marais (Manche) depuis 2008, est quelque peu... 5

Poses de prothèses en chirurgie ambulatoire : l'AP-HP marque des points

hanche prothese

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) annonce la réalisation de deux poses de prothèse (totale de hanche et unicompartimentale... 2

Éléments en faveur d'une maladie de Lyme chronique, d'après des travaux chez le singe

lyme

Alors qu'en France un protocole de diagnostic et de soins est en cours de rédaction à la Haute Autorité de santé (HAS), les controverses... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter