Une mort sur 12 pourrait être évitée grâce à 150 minutes d’activité physique par semaine

Une mort sur 12 pourrait être évitée grâce à 150 minutes d’activité physique par semaine

Fabienne Rigal
| 22.09.2017
  • Citadine à vélo

    Une mort sur 12 pourrait être évitée grâce à 150 minutes d’activité physique par semaine

Une étude publiée dans « The Lancet » montre que suivre les recommandations de l’OMS en termes d’activité physique (AP) (soit 30 minutes cinq fois par semaine) permettrait d’éviter une mort sur 12, et un cas de maladie cardiovasculaire (MCV) sur 20. Davantage d’AP encore permettrait une réduction supplémentaire des risques.

L’intérêt de cette étude est qu’elle est la plus vaste jamais conduite et aussi qu’elle prend en considération non seulement l’AP pendant les loisirs (typique des pays à hauts revenus) mais également l’AP comme mode de transport, dans le travail, ou dans les tâches ménagères (des formes d'activité plus répandues dans les pays à faibles revenus).

Les résultats s’améliorent encore avec des durées d’activité physique plus élevées

Cette étude a inclus 130 843 participants de 35 à 70 ans, dans les zones rurales et urbaines de 17 pays de régions et de revenus très différents (de la Chine au Canada, en passant par le Zimbabwe, la Pologne, la Suède, les Émirats arabes unis, le Chili, le Bangladesh ou la Colombie).

Les participants remplissaient un questionnaire concernant leur AP, ainsi que leurs antécédents médicaux personnels et familiaux, et diverses mesures (taille, poids, tour de taille…). Ils réalisaient des visites de suivi (en termes de MCV et de mortalité) avec l’équipe de recherche, au moins tous les trois ans, pendant 6,9 ans.

Parmi les participants, 106 970 suivaient les recommandations de l’OMS pour l’AP. La mortalité parmi eux était plus basse que parmi ceux qui étaient en deçà de ces recommandations (4,2 % contre 6,4 %), de même que le risque de développer une MCV (3,8 % contre 5,1 %).

Ces résultats suggèrent que si toute la population suivait ces recommandations de l’OMS, 8 % des morts pourraient être évitées et 4,6 % des MCV. De plus, pour les personnes qui pratiquent encore plus d’AP (750 minutes par semaine, soit plus d’une heure par jour), les résultats s’améliorent encore avec 13 % de mortalité et 9,5 % de MCV en moins. Et quand les personnes sont à de très hauts niveaux d’AP (2 500 minutes par semaine, soit environ 3 heures et demie par jour), aucun risque en termes de mortalité ou de MCV n’a été observé, les chiffres continuant, au contraire, de s’améliorer.

Transports, travail et tâches ménagères

Si de précédentes études s’étaient largement penchées sur les effets bénéfiques de l’AP sur la santé cardio-vasculaire, elles présentaient le défaut de s’intéresser plutôt à des pays à hauts revenus, où l’AP est davantage réservée au temps du loisir. Étant donné la variété des pays pris en compte ici, l’AP en tant que transport, activité professionnelle ou tâches ménagères était largement représentée. Les chercheurs soulignent que ce type d’AP permet d’atteindre plus facilement les recommandations de l’OMS, en intégrant justement l’AP dans la journée de travail. Ils rappellent aussi que « l’activité physique représente une approche à faible coût pour prévenir les MCV ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
Francis V Médecin ou Interne 25.09.2017 à 11h21

Éviter la mort ?
Hum, hum.
Tout un programme...
Le transhumanisme nous titille.

Répondre
 
Alain C Médecin ou Interne 24.09.2017 à 23h43

Qu'est ce qu'on va faire de tous ces immortels. Publish or perish, certes, mais en respectant un minimum l'intelligence de vos lecteurs. Réaction PREMATUREE ? Alain COGET

Répondre
 
Jean Pierre L Médecin ou Interne 24.09.2017 à 17h01

Comment peut-on dire qu'une mort sur 12 serait évitée... ? Il me semble que nous sommes tous mortels et que rien ne pourra actuellement l'empêcher. Alors qu'une mort prématurée sur 12 soit évitable, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Candidat à sa succession à la CSMF, le Dr Jean-Paul Ortiz fait un pas vers la convention

ortiz csmf

Le Dr Jean-Paul Ortiz annonce au « Quotidien » qu'il brigue un second mandat à la tête de la CSMF. Le néphrologue de Cabestany... Commenter

Alzheimer serait davantage causée par un dysfonctionnement que par une perte synaptique

alzheimer

Une étude franco-canadienne publiée dans « Scientific Reports » vient de présenter des résultats contre-intuitifs concernant la maladie... Commenter

Affections psychiques en hausse, les médecins traitants incités à mieux déclarer

affections psy

En épluchant les certificats médicaux de 626 000 accidents de travail en 2016, la branche accidents du travail/maladies professionnelles... 6

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter