Génériques : MG France réclame la disparition de la mention « non substituable »

Génériques : MG France réclame la disparition de la mention « non substituable »

Marie Foult
| 18.09.2017
  • ns

Bientôt la fin de la mention « non substituable » (NS) sur les ordonnances de médicaments ? C'est en tout cas ce que souhaiterait MG France. Le syndicat de médecins généralistes demande une clarification « de la responsabilité des uns et des autres dans la prescription médicamenteuse » après les propos de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vendredi matin, sur France Inter.

Questionnée sur le Levothyrox, le Pr Buzyn a indiqué que les patients devraient, d'ici un...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 68 Commentaires
 
Jean-Pierre P Médecin ou Interne 26.09.2017 à 14h29

Il n'y a hélas que deux sortes de médecins : 1/ ceux qui sont "globalement favorables aux génériques" et 2/ ceux qui n'ont rien compris à la pharmacologie (et peut-être même à la médecine) mais, en Lire la suite

Répondre
 
Dr Soun Médecin ou Interne 23.09.2017 à 09h32

A partir du moment où n ' importe qui peut faire n'importe quoi ,où est le problème ? Un générique est un générique, un princeps est un princeps . Merci à Mylan, Téva et les autres de faire du fric Lire la suite

Répondre
 
Scalex Médecin ou Interne 19.09.2017 à 21h43

Je pense que seuls les pharmaciens auraient du intervenir dans cette rubrique. En quoi les médecins sont ils concernés par la qualité de fabrication des médicaments. Quand j'adresse au kiné, je lui Lire la suite

Répondre
 
Rémy G Médecin ou Interne 19.09.2017 à 19h30

tiens, pour le Levothyrox, l'excipient a un effet notoire! mais pas pour les génériques... comment tenir un discours cohérent devant de telles incohérences? moins c'est rationnel et plus ça fait de Lire la suite

Répondre
 
HERVÉ O Pharmacien 19.09.2017 à 15h03

Ayant toujours l'obligation de donner du générique contre le tiers payant, dites bien à vos malades qu'il devront payer leur traitement en princeps !!
Ma collègue qui s'est pris dans la gueule un Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... 2

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

« Le médecin est le premier vecteur d'information sur la vaccination, avant Internet », selon Santé publique France

vaccin

Santé publique France (SPF) publie dans le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (« BEH ») la partie de l'enquête Baromètre santé 2016... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter