Dispositifs médicaux : le SNITEM rappelle à Macron sa promesse de « simplifier la vie des entreprises »

Dispositifs médicaux : le SNITEM rappelle à Macron sa promesse de « simplifier la vie des entreprises »

Anne Bayle-Iniguez
| 13.09.2017

« On ne peut pas souhaiter le progrès aux entreprises et réduire leurs moyens d'y parvenir. » À l'heure ou le gouvernement achève ses arbitrages sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2018, Stéphane Regnault, président du Syndicat national de l'industrie des technologies médicales (SNITEM), a rappelé les vœux du secteur, qui craint des coupes tarifaires et une surcouche de régulation.

À l'occasion des 5es rencontres du progrès médical, le patron du SNITEM a souligné que les industriels n'avaient pas oublié les promesses du candidat Emmanuel Macron de « soutenir, accompagner et simplifier drastiquement la vie des entreprises », pendant la campagne présidentielle.

Concernant le secteur des dispositifs médicaux, Stéphane Regnault s'est érigé contre la tentation d'un alignement de la réglementation (DM et médicaments) dans le sens d'une complexité accrue et de nouvelles contraintes. « Cette vieille recette serait délétère. Cela reviendrait à appliquer les règles du transport fluvial au transport aérien au principe qu'on parle du même type d'industrie », a-t-il prévenu. 

Délais d'attente de six mois à un an

Autre sujet d'inquiétude : l'application de la régulation européenne prévue d'ici à 2020. Le SNITEM craint que le gouvernement français ne fasse du zèle sur le calendrier. « N'ajoutez pas de l'exigence aux exigences », prêche Stéphane Regnault.

Enfin, le secteur attend des gages de rapidité et d'agilité en matière d'évaluation des dispositifs médicaux par les organismes notifiés (avant l'apposition du marquage CE, condition à la mise sur le marché du produit). « Il n'existe qu'un seul organisme de certification en France, les délais d'attente vont de six mois à un an », peste le patron du SNITEM. 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Zéro bug aux ECNi : les carabins décompressent en musique à Paris 7 [VIDÉO]

ecni

Après l'effort... Le « Quotidien » a filmé les premiers instants de liberté des candidats dans la foulée des épreuves classantes nationales... Commenter

Cancer : 5 ans après, plus de 63 % des patients souffrent de séquelles

CANCER

Cinq ans après un diagnostic de cancer, 63,5 % des patients souffriraient de séquelles, selon l'enquête VICAN5, « La vie cinq ans après un... 1

Médecins : vers la fin de l'interdiction générale de publicité ?

conseil etat

C'est une révolution : dans une étude publiée aujourd'hui, le Conseil d'État recommande de supprimer l'interdiction générale de publicité... 13

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter