Buzyn lance deux missions pour améliorer la qualité de vie au travail des professionnels de santé

Buzyn lance deux missions pour améliorer la qualité de vie au travail des professionnels de santé

Anne Bayle-Iniguez
| 11.09.2017
  • buzyn

    Buzyn lance deux missions pour améliorer la qualité de vie au travail des professionnels de santé

« 80 % des praticiens n'ont pas de médecin traitant et 68 % d'entre eux disent avoir renoncé à s'arrêter de travailler alors que leur santé l'exigeait ». Se fondant sur les dernières études scientifiques et les statistiques de l'Ordre, Agnès Buzyn a souligné les difficiles conditions d'exercice des médecins à l'occasion d'un colloque sur la qualité de vie au travail, ce lundi au ministère de la Santé. 

En préambule, la ministre a rappelé la « robustesse » de la démonstration scientifique avalisant le lien entre conditions et qualité de vie au travail. 

Un nouveau chantier pour Édouard Couty

Déjà nommé par Marisol Touraine médiateur national pour la prévention des risques psychosociaux à l'hôpital, Édouard Couty a été chargé en parallèle par Agnès Buzyn d'une nouvelle « mission de préfiguration d'un dispositif de médiation » sur les conditions de travail des soignants au sens large.

La ministre de la Santé a également proposé à Donata Marra, une autre spécialiste du secteur, une seconde mission sur les facteurs relatifs à la qualité de vie au travail des étudiants en santé.

«La formation continue [des soignants, NDLR] doit être revue pour mieux intégrer la qualité de vie au travail, la prévention et les risques psychosociaux », a-t-elle indiqué. 

Enfin, la ministre s'est prononcée en faveur d'un « renforcement » de la médecine du travail.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
olish98 Médecin ou Interne 13.09.2017 à 22h34

Prévention des risques psychosociaux à l'hôpital ?
Il faudrait peut être interroger le management à la performance qui pénalise les malades et contredit la vocation des soignants.

Répondre
 
JACQUES S Médecin ou Interne 12.09.2017 à 12h20

112 000 euros pour des années et des années d'études sans perspective d'évolution au long cours, c'est sur que ça doit déjà leur mettre le bourdon, aux étudiants.

C'est un niveau de revenu déjà Lire la suite

Répondre
 
JEAN FRANCOIS C Médecin ou Interne 11.09.2017 à 20h02

Donner aux cliniques les moyens de travailler correctement, rendre la loi accessibilité moins démente, cesser de nous polluer avec le TPG, augmenter le nombre de postes formateurs au lieu de le Lire la suite

Répondre
 
C. Lassuit II Médecin ou Interne 11.09.2017 à 18h59

112000 euros pour des années et des années d'études sans perspective d'évolution au long cours, c'est sur que ça doit déjà leur mettre le bourdon, aux étudiants.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

CongrèsLa convention CHAM plonge dans le futur de la médecine  

Abonné

Le Pr Guy Vallancien organise la neuvième édition de CHAM* vendredi et samedi à Chamonix (Haute-Savoie). Plus de 500 personnes sont... Commenter

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 11

Quatre ans après la « crise » des pilulesLa diversification de la contraception se poursuit chez les 20-30 ans

Abonné
pilule

Santé publique France a voulu suivre l'évolution des pratiques en matière de contraception depuis la polémique autour des pilules en 2012.... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter