Après Irma et José, l'aide parvient à nouveau dans un climat de polémiques

Après Irma et José, l'aide parvient à nouveau dans un climat de polémiques

Damien Coulomb
| 11.09.2017
  • irma

Les ponts aériens avec les îles sinistrées de Saint Martin et de Saint Barthélemy ont été rétablis après le passage de l’ouragan José, dont les vents violents ont soufflé finalement plus au nord que prévu, au grand soulagement des habitants déjà lourdement sinistrés. Environ 85 tonnes de nourriture, un million de litres d'eau et 2 200 kg de médicaments ont été transportés, selon la préfecture de région.

À l'aéroport de Grand-Case, dans le nord de la partie française de Saint-Martin, un ballet incessant d'hélicoptères et d'avions a repris, a constaté un journaliste de l'AFP. La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a, elle, annoncé que l'hôpital de Saint-Martin, qui avait été détruit à 70 %, était de nouveau opérationnel et a écarté tout risque d'épidémie ou de manque de médicaments vitaux.

Le président sur place mardi

Le président de la république, Emmanuel Macron, est attendu mardi sur place pour faire face aux critiques des habitants concernant la gestion de la crise. Il sera notamment accompagné des ministres de la Santé Agnès Buzyn, et de l'Éducation Jean-Michel Blanquer. Outre les liaisons aériennes, la préfecture de Guadeloupe a annoncé dimanche soir la reprise des liaisons maritimes entre la Guadeloupe, la Martinique et Saint-Martin.

Dans un paysage de ruines, les secours, militaires et forces de l'ordre dépêchés sur l'île sont désormais 1 500 et passeront bientôt à 2 000. « L'ordre public a été rétabli » a réaffirmé lundi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, évoquant une « dizaine d'arrestations » notamment pour des pillages. La lieutenant-colonel et porte-parole de la gendarmerie Karine Le Jeune a évoqué quant à, elle, « 23 arrestations depuis le 7 septembre ». EDF a indiqué que 140 tonnes d'équipements électriques étaient acheminées en bateau depuis la Guadeloupe.

Une réunion interministérielle doit avoir lieu lundi en début d'après-midi autour du Premier ministre pour définir « un plan sur les questions de santé, de logement, de reconstruction ».

Tempête de critiques

Un début de polémique politique monte à Paris. L'État aurait dû « prépositionner davantage de moyens. Les a-t-il sa disposition ? C'est une vraie question », a dénoncé lundi le vice-président du FN Florian Philippot. Jean-Luc Mélenchon (LFI) a réclamé une commission d'enquête parlementaire sur la gestion en amont de la catastrophe. « Nous acceptons volontiers une commission parlementaire », a répondu le ministre de l’Intérieur Gérad Collomb. Le chef de file des députés PS Olivier Faure a proposé la nomination d' « un préfet à la reconstruction », qui « puisse aider face aux assurances, face aux tracasseries administratives ».

Un premier coût des dommages a été évalué samedi à 1,2 milliard d'euros par la Caisse centrale de réassurance. L’arrêté du 8 septembre reconnaissant les îles de Saint Martin et de Saint Barthélemy en état de catastrophe naturelle a été publié au « Journal Officiel » de samedi. L'état de catastrophe naturelle peut ouvrir droit à la garantie des assurés contre les effets des catastrophes naturelles sur les biens faisant l'objet des contrats d'assurance visés au code des assurances.

Selon l’arrêté du 6 septembre 2017 paru le même jour, 22 réservistes de formation médicale, paramédicale ou administrative appartenant à la réserve sanitaire sont mobilisés à compter du 6 septembre 2017 pour une durée initiale de sept jours. Le nombre de réservistes engagés et la durée de mission pourront être ajustés en fonction de l'évolution des besoins, dans la limite de cinquante réservistes et de vingt jours.

Un bilan provisoire de 30 décès

L’ouragan Irma parcourt désormais les côtes de Floride où il a été rétrogradé en catégorie 1 sur 5. Il est à ce jour responsable de 30 décès dont 27 dans les Caraïbes et 3 en Floride. Il a frappé dans un premier temps l’archipel des Keys, dans le sud de l’état, avec des vents de 215 km/h, renversant des palmiers, arrachant des poteaux électriques. La côte ouest de la Floride a par la suite été touchée, avec des vents de 185 km/h. Hier soir, plus de quatre millions de clients américains étaient privés d'électricité, selon les services d'urgence.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Vaccination : des membres des Académies des sciences et de médecine demandent un rappel à l'ordre du Pr Montagnier

academie sciences

Après la tribune signée par 27 membres de l'Académie nationale de médecine, et le soutien apporté par l'Académie nationale de pharmacie,... Commenter

Conventionnement sélectif : l'offensive sénatoriale fait « pschitt » face à la méthode Buzyn

plfss senat

Une première ! Pas moins de 120 sénateurs centristes, communistes et LR ont déposé six amendements visant à contraindre l'installation des... Commenter

SOS Hépatite propose son plan de dépistage de l'hépatite C

hep c

Le président de la fédération SOS Hépatites a présenté les recommandations de dépistage organisé de l'hépatite C proposées par... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter