Intox/détox - Sans poils : une mode transgenre et discutée

Intox/détoxSans poils : une mode transgenre et discutée

Christian Delahaye
| 18.08.2017
La mode de l’épilation quasi-intégrale séduit les femmes comme les hommes malgré, chez ces derniers, le retour en force de la barbe. Cette pratique est-elle sans danger pour la santé ? « Le Quotidien » a posé la question à deux dermatologues.
  • Sanspoils

Fortement relayés par les médias et surtout par les réseaux sociaux, les régimes d’exclusion débordent des rayons alimentaires pour investir les modes de vie, avec les « sans-se-laver », « sans-s’habiller »… Le même scénario attire à chaque fois des foules d’adeptes : haro sur un produit, une substance, un comportement, qui empêcherait de bien vivre. Enjeu : se soigner individuellement, en dehors des chemins médicaux scientifiquement balisés. « Le Quotidien » propose un état des lieux de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 3 Commentaires
 
Dr Soun Médecin ou Interne 18.08.2017 à 13h29

Une mode ancienne, déjà chez les Grecs puis les Romains : rien de nouveau sous le soleil ! Je parie que demain , ce sera le tout poil . Attention donc aux épilations définitives , surtout les Lire la suite

Répondre
 
Sylvie G Médecin ou Interne 18.08.2017 à 11h57

J'ai sur Google un commentaire: "critique plus qu'elle ne soigne" de la part d'une ado , venue en consultation avec grand-papa et grand-maman, pour des lésions dues à cette nouvelle pratique. Quand Lire la suite

Répondre
 
RL Médecin ou Interne 19.08.2017 à 08h11

Oui bien sûr, se référer aux modifications corporelles, mal vécues de l'adolescence, et d'autre part, la pilosité renvoie à une image d'animalité, qui pourrait aussi entrer en raisonnance avec la Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Prise de têtes à la FHF ?

gruson

Le délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF) David Gruson pourrait quitter ses fonctions pour cause de conflit avec le... 4

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 9

À Bourgoin-Jallieu, médecins et personnels de l'hôpital s'élèvent contre un « management destructeur »

Mercredi, une dizaine de médecins et professionnels de santé se sont donné rendez-vous devant le Centre hospitalier Pierre-Oudot de... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter