Vers une médecine évolutionniste ?

Vers une médecine évolutionniste ?

Anne Bayle-Iniguez
| 27.07.2017

Peu connue en France, la médecine évolutionniste ou darwinienne – en référence au Dr Erasmus Darwin, grand-père de Charles – est l’application des principes de la théorie de l'évolution aux questions relatives à la santé et aux pathologies.

Maître de conférences à la chaire de paléoanthropologie et préhistoire du Collège de France, Pascal Picq a défriché le champ de la médecine évolutionniste lors d'une conférence à l'initiative du Groupe Pasteur Mutualité. Révolutionnaire, le concept explore des univers nouveaux autour de la médecine dite « 4P » (prédictive, personnalisée, participative, préventive) et propose « de nouvelles compréhensions des relations entre les hommes et leurs maladies », explique Pascal Picq. Le mouvement s'inscrit dans une perspective historique et prospective qui dépasse la relation médecin/patient et l'action soignante des seuls praticiens.

Coévolution

L'auteur de « Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots » (Odile Jacob) invite ses contemporains à « changer de paradigme ». Pascal Picq appelle à imaginer la médecine de demain en gardant à l'esprit la coévolution entre, d'une part, notre biologie, notre physiologie et nos capacités cognitives et, d'autre part, notre environnement (technique, culturel, etc.). Plutôt que de remettre nos origines au goût du jour en créant le régime « paleo » (une « bêtise » pour le conférencier), Pascal Picq exhorte en particulier le corps médical à ne jamais faire l'impasse sur le lien entre nos conditions de vie et certaines pathologies (tuberculose, obésité, etc.). 

« La médecine évolutionniste nous enseigne qu'il vaut mieux coévoluer avec des maladies que l'on sait soigner que de les éradiquer au risque d'en favoriser d'autres, anticipe même Pascal Picq. Voilà qui pose une vraie question stratégique pour l'innovation thérapeutique ». 

 

 

 

 

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
NUMERUS CLOSUS

Numerus clausus 2019 : une année record avec 9 314 places en deuxième année

C'était moins une ! Très attendu, l'arrêté fixant le nombre d'étudiants autorisés à passer en seconde année de médecine a (enfin) été publié le 21 avril, à seulement quelques semaines du concours de la première année commune des... Commenter

Rougeole en France : l'immunité de groupe n'est pas atteinte

rougeole

La couverture vaccinale (CV) contre la rougeole reste aujourd'hui en deçà du seuil de 95 % qui permettrait l'élimination de la maladie,... 2

Grève des urgences à l'AP-HP : mise en scène macabre devant le siège, négos bloquées

aphp

Quelle ne fut pas la surprise des employés du siège de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) en arrivant sur leur lieu de travail... Commenter

Logement indigne, AP-HM : à Marseille, deux dossiers sensibles pour le nouveau patron de l'ARS

ars

Quatre mois après sa nomination, le nouveau directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) a... Commenter

Semaine européenne de la vaccination : une campagne télévisée et des villages Info

Alors que la semaine européenne de la vaccination se déroule du 24 au 30 avril, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé le lancement... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter