Inégalités femmes/hommes : l'industrie du médicament prend le taureau par les cornes

Inégalités femmes/hommes : l'industrie du médicament prend le taureau par les cornes

Cyrille Dupuis
| 19.07.2017
  • h/F

Le LEEM, syndicat patronal de l'industrie pharmaceutique, annonce avoir signé avec la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO et l’UNSA un nouvel accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. « Des mesures importantes ont été adoptées pour réduire les inégalités constatées dans les plus hauts postes de responsabilités », précise l'organisation. 

Les négociations avaient été ouvertes en mai 2017 après la publication d’un rapport témoignant d’un taux élevé de féminisation des emplois dans l’industrie du médicament (57,1 % des 100 000 salariés en 2015) mais d'inégalités persistantes au niveau des cadres dirigeants.

Si la proportion de femmes dépasse 60 % dans les groupes 5 à 6 de la classification des emplois de la branche (niveaux intermédiaires), le taux de féminisation passe en dessous de 50 % au-delà du groupe 8. Ce pourcentage chute à 25 % pour le groupe 11, celui des cadres supérieurs siégeant dans les instances de direction. L'objectif est donc d'« augmenter le pourcentage des femmes dans les postes à haute responsabilité ».

Éviter les réunions trop matinales ou trop tardives

La différence de rémunération selon le sexe est aussi un enjeu : elle est en moyenne de 2,7 % tous groupes confondus avec un écart plus significatif sur les postes à haut niveau de responsabilité (différentiel de salaire de 16 % dans le groupe 11).

Plusieurs mesures ont été arrêtées. S'agissant du déroulement de carrière, « en cas de déséquilibre persistant hommes-femmes dans les plus hauts groupes de classification, l’entreprise s’efforcera d’encourager la promotion à compétence égale et poste égal des femmes afin d’améliorer la parité ». Côté rémunération, l’entreprise devra traiter, dans les trois mois du constat, les écarts de rémunération les plus importants ou prévoir des mesures correctrices (comme un budget spécifique).

Sur les conditions de travail, d’emploi et de temps partiel, « l’employeur devra étudier la possibilité d’adapter l’organisation du travail en évitant par exemple les réunions trop matinales ou trop tardives, assure le LEEM. Une attention particulière a aussi été prévue pour les parents isolés en matière de formation professionnelle ou d’aménagement du temps de travail »

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
avatar Médecin ou Interne 20.07.2017 à 11h56

A Candide : 25% des pensions alimentaires ne sont pas versées après divorce, 35% en cas de séparation sans divorce, l'allocation de soutien de famille disparait si la mère des enfants est de nouveau Lire la suite

Répondre
 
Candide Médecin ou Interne 20.07.2017 à 19h25

D'accord avec vous : il existe de nombreux cas douloureux voire dramatiques particulièrement pour des mères isolées ; d'autant plus en les rapprochant des abus commis par d'autres femmes abusant de Lire la suite

Répondre
 
ZOSTRA Médecin ou Interne 07.09.2017 à 20h14

t'as pas comprit !
t'as le tiket "rose" .........bipbip dit ............accord........c'est le must de bordeaux chesnel
t'as le ticket"Bleu"..........bipbip dit..........;;;refus...........c'est Lire la suite

Répondre
 
Candide Médecin ou Interne 19.07.2017 à 20h40

ainsi ne seront-elles plus obligées de se marier avec un homme (généralement) qui gagne plus qu'elles ... les pauvres chéries, ni de réclamer une prestation compensatoire en cas de divorce ... les Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

CongrèsLa convention CHAM plonge dans le futur de la médecine  

Abonné

Le Pr Guy Vallancien organise la neuvième édition de CHAM* vendredi et samedi à Chamonix (Haute-Savoie). Plus de 500 personnes sont... Commenter

Aluminium dans les vaccins : rien pour l'instant ne remet en cause la balance bénéfice risque

vaccins

« Vaccins. Le rapport qui dérange » titre en « une » « le Parisien » de ce 22 septembre. « Exclusif. D'après un rapport sérieux et inédit, b... 11

Quatre ans après la « crise » des pilulesLa diversification de la contraception se poursuit chez les 20-30 ans

Abonné
pilule

Santé publique France a voulu suivre l'évolution des pratiques en matière de contraception depuis la polémique autour des pilules en 2012.... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter