La disparition de Simone Veil - La femme d'une loi et d'un ministère

La disparition de Simone VeilLa femme d'une loi et d'un ministère

Christian Delahaye
| 03.07.2017
Juriste de formation et d’exercice professionnel (elle fut longtemps magistrate dans l’administration pénitentiaire), première présidente du Parlement européen, Simone Veil laissera aussi l’empreinte de la ministre de la Santé qu’elle fut à trois reprises de 1974 à 1995 (gouvernements Chirac, Barre et Balladur). Ses principales dates resteront des moments forts dans l’histoire de la médecine, à commencer par la première et la principale : la loi portant son nom, qui dépénalise l’avortement.
  • veil

1974. La secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature, alors inconnue du grand public, rescapée des camps nazis, entre en politique par le haut, appelée par Giscard dans le gouvernement Chirac au poste de ministre de la Santé, seule femme ministre de plein droit. À peine nommée, elle prépare un projet de loi sur l’avortement que son prédécesseur, Michel Poniatowski (ministre dans le gouvernement Messmer) n’était pas parvenu à faire adopter en 1973. « Je voudrais vous...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Environ 25 % de dépenses d'assurance-maladie inutiles, selon Agnès BuzynPertinence des soins : où sont les marges ?

Abonné
PERTINENCE

Actes inutiles, examens redondants, gaspillages, mauvaises pratiques : érigée en priorité, la pertinence des soins est l'un des principaux... 1

À 89 775 euros, hausse timide du revenu moyen des médecins libéraux en 2016

revenus impots

Le cru 2016 des revenus nets des médecins libéraux (BNC, après charges et avant impôt) s'est révélé très moyen, détaille la Caisse autonome... 3

Bientôt un numéro d'appel unique pour aider les médecins qui souffrent

ENTRAIDE

Repérer les médecins en souffrance, prévenir les suicides, les aider à se soigner voire à se reconvertir : tel est l'esprit de la... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter