Adultes autistes : lancement d'une consultation publique pour élaborer des recommandations de bonnes pratiques

Adultes autistes : lancement d'une consultation publique pour élaborer des recommandations de bonnes pratiques

Coline Garré
| 20.06.2017

Organismes, institutions, associations, sociétés savantes, syndicats, agences sanitaires… Toutes les structures impliquées dans le suivi et l'accompagnement des adultes ayant un trouble du spectre autistique (TSA) sont invitées à donner leur avis sur une version préliminaire des recommandations de bonnes pratiques, en cours d'élaboration par la Haute autorité de santé (HAS) et l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM).

Les avis sont recueillis jusqu'au 31 juillet ; tous seront publiés et devraient servir à enrichir ces recommandations qui s'inscrivent dans le cadre du troisième Plan Autisme 2013-2017, assurent les deux institutions. L'objectif de ces bonnes pratiques : « améliorer la qualité des interventions tant sanitaires que médico-sociales auprès des adultes avec TSA, et ainsi répondre aux besoins en termes d'inclusion sociale et de qualité de vie », écrivent l'ANESM et la HAS.

La prise en charge des adultes autistes est en France à la peine. Et le 3e plan n'y a rien fait, a déploré l'Inspection générale des affaires sociales dans son bilan paru en mai dernier, pointant le retard dans la création de places dans les établissements, l'absence d'une politique d'insertion professionnelle et de logement, la méconnaissance des besoins, et des ruptures dans les parcours de soins.

De l'adolescence au vieillissement

La version soumise à consultation publique, d'une cinquantaine de pages, aborde de multiples thèmes, à commencer par l'épidémiologie (est notamment recommandé le lancement d'une étude épidémiologique sur la prévalence et les besoins de cette population), puis le passage de l'adolescence à l'âge adulte, jusqu'au vieillissement. Plusieurs pages sont consacrées au parcours de santé (soins somatiques, psychiatriques, préventifs et curatifs) et à la prévention et la gestion des comportements-problèmes.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add
Vytenis Andriukaitis

Couverture vaccinale : il faut améliorer la coopération entre États membres, selon le Commissaire européen à la Santé

En faisant la promotion de la vaccination, le Commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis entend « lutter contre la stupidité ». Présent à Paris ce jour à l’occasion des Assises européennes... 10

Cécile Courrèges (DGOS) : « Alléger, améliorer, sécuriser les conditions de travail des professionnels de santé, et vite ! »

courreges

Négos conventionnelles dès janvier 2019 (CPTS et assistants médicaux), définition des hôpitaux de proximité, 400 postes de généralistes... 15

HTA : le seuil de 130/80 mmHg établi par les nouvelles recos américaines pourrait éviter 3 millions d'événements cardiovasculaires sur 10 ans

hta

La mise en œuvre et le maintien des nouvelles recommandations américaines concernant l'hypertension artérielle permettraient d'éviter 3... 9

Qui a droit aux assistants médicaux ? Les sénateurs reprochent à Buzyn d'oublier les praticiens isolés en zone sous dense

assistant

Le Sénat a achevé l'examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019 qui vise notamment à mettre en œuvre... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter