« Il faudrait limiter la durée des mandats des chefs de service »

« Il faudrait limiter la durée des mandats des chefs de service »

17.06.2017

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

Sujets à l'anxiété et aux troubles dépressifs, les étudiants et les jeunes médecins sont-ils abandonnés à leur sort ? La question posée aux lecteurs du « Quotidien » interpelle cette lectrice qui fait part de son expérience et suggère une piste pour remédier au problème.

citation
Votre enquête pourrait être intéressante. Malheureusement elle ne sera pas lue par les intéressés principaux, c'est-à-dire les responsables d'enseignement des universités (chefs de service). J'en connais personnellement deux. Ils ne comprennent absolument pas le problème et m'ont dit l'un et l'autre qu'ils ne lisaient pas ce genre de lecture c'est-à-dire les journaux pour généralistes ou journaux comprenant des actualités médicales. Ce sont des personnes du passé, ne connaissant que leurs confrères et amis au sein de leur spécialité, n'ayant jamais travaillé en dehors des CHU. Mais ce sont eux qui décident depuis toujours et ils ne comptent pas lâcher ça. C'est finalement comme nos hommes politiques, même problème. Il faudrait limiter la durée des mandats des chefs de service, pas plus de 2 ou 3, 4 ans puis ils reviendraient à la "vraie vie". La prise en charge des internes et des externes sur laquelle il y aurait aussi énormément à dire serait sûrement plus adaptée avec une pédagogie et une compréhension plus humaine. On se retrouve malheureusement avec des jeunes médecins performants sur la technique mais dégoûtés de la médecine. J'en ai plusieurs dans ma patientèle et dans mon entourage qui finalement voudrait faire autre chose. Quel dommage que les fameux PU-PH et agrégés ne se penchent pas sur le problème car cela est de leur fait. Mais la remise en question est difficile pour eux !citation

Posté le 15 juin 2017. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Anxiété, troubles dépressifs : les étudiants et jeunes médecins sont-ils abandonnés à leur sort ? »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Maladie de Lyme : à la veille du protocole national de soins de la HAS, le point sur l'épidémiologie en France

lyme

L'incidence annuelle de borrélioses de Lyme a significativement augmenté en médecine générale au cours de l'année 2016, révèle le réseau... Commenter

Dans le Gard, un chirurgien interdit de bloc dans une guerre des bistouris entre un hôpital et une clinique

chirurgien gard

Une direction d'hôpital qui se met en travers du chemin d'un chirurgien et de son patient, pour l'empêcher d'opérer… La scène est... 1

Lithium pendant la grossesse : des malformations fœtales, mais moins qu’on pensait, et pas cardiaques

lithium

Les résultats de la plus large étude à évaluer les risques pour le fœtus, la grossesse, et l’accouchement d'une exposition au lithium... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter