« Il faudrait limiter la durée des mandats des chefs de service »

« Il faudrait limiter la durée des mandats des chefs de service »

17.06.2017

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

Sujets à l'anxiété et aux troubles dépressifs, les étudiants et les jeunes médecins sont-ils abandonnés à leur sort ? La question posée aux lecteurs du « Quotidien » interpelle cette lectrice qui fait part de son expérience et suggère une piste pour remédier au problème.

citation
Votre enquête pourrait être intéressante. Malheureusement elle ne sera pas lue par les intéressés principaux, c'est-à-dire les responsables d'enseignement des universités (chefs de service). J'en connais personnellement deux. Ils ne comprennent absolument pas le problème et m'ont dit l'un et l'autre qu'ils ne lisaient pas ce genre de lecture c'est-à-dire les journaux pour généralistes ou journaux comprenant des actualités médicales. Ce sont des personnes du passé, ne connaissant que leurs confrères et amis au sein de leur spécialité, n'ayant jamais travaillé en dehors des CHU. Mais ce sont eux qui décident depuis toujours et ils ne comptent pas lâcher ça. C'est finalement comme nos hommes politiques, même problème. Il faudrait limiter la durée des mandats des chefs de service, pas plus de 2 ou 3, 4 ans puis ils reviendraient à la "vraie vie". La prise en charge des internes et des externes sur laquelle il y aurait aussi énormément à dire serait sûrement plus adaptée avec une pédagogie et une compréhension plus humaine. On se retrouve malheureusement avec des jeunes médecins performants sur la technique mais dégoûtés de la médecine. J'en ai plusieurs dans ma patientèle et dans mon entourage qui finalement voudrait faire autre chose. Quel dommage que les fameux PU-PH et agrégés ne se penchent pas sur le problème car cela est de leur fait. Mais la remise en question est difficile pour eux !citation

Posté le 15 juin 2017. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Anxiété, troubles dépressifs : les étudiants et jeunes médecins sont-ils abandonnés à leur sort ? »

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Journée contre l'abus de drogue : le cannabis reste le produit illicite le plus consommé en France

cannabis

À l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues de ce lundi 26 juin, l'Observatoire français des drogues et... Commenter

Le nombre d’IVG continue de baisser, légèrement, en France

ivg

Le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) s’élevait à 211 900 en France en 2016, en légère baisse pour la troisième année de... 2

Après « la honte de l’ECNi 2017 », le Pr Bergmann prône « une solution simple et efficace »

Pr Bergmann

« Plus jamais ça ». Quelques jours après l’énorme raté des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), obligeant plus de 8 000 étud... 7

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter