Italie, une infirmière accusée d’avoir fait semblant de vacciner sept mille personnes

Italie, une infirmière accusée d’avoir fait semblant de vacciner sept mille personnes

05.05.2017
  • ITALIE VACCIN

    Italie, une infirmière accusée d’avoir fait semblant de vacciner sept mille personnes

Accusée d’avoir fait semblant de vacciner quelque 7 000 individus dont 5 400 enfants, Emanuela Petrillo a été mise en examen par le parquet de Trévise. L'infirmière âgée de 31 ans, risque 4 à 10 ans de prison plus une amende à triple zéro pour faux, abus de pouvoir et escroquerie.

L’affaire a commencé lorsque le directeur de la section régionale de la Sécurité sociale de Trévise décide d’effectuer des contrôles post-prophylaxie. Une opération de routine réalisée à partir d'un échantillon de la population de moins de 15 ans. Soit 22 enfants. Ce sont les résultats de cette enquête qui ont interrompu le parcours d’Emanuela Petrillo, 20 enfants n’ayant pas développé les anticorps et 2 seulement partiellement.

500 familles rappelées

Les 500 familles de la région dont les enfants ont été vaccinés par Emanuela Petrillo, sont rappelées pour faire revacciner leurs enfants. Le deuxième volet prend en ligne de compte la totalité des individus ayant eu affaire avec l’infirmière depuis 2009, c'est-à-dire au total, entre 6 000 et 7 000 individus. Un chiffre qui s’explique par le fait que l'infirmière a travaillé dans deux villes, Udine et Trévise.

Sommée de s’expliquer devant une commission d’experts nommés par le centre de sécurité sociale régional, la jeune femme se défend épaulée par son avocat. Elle est accusée d’avoir mis la santé des enfants en danger et d’avoir manqué au serment de Florence Nightingale le pendant de celui d’Hippocrate. Les experts évoquent le mouvement anti-vaccins dont l’une des têtes d’affiche vient d'être condamnée par l'Ordre des médecins mais Emanuela Petrillo se défend bec et ongles. « J’ai toujours été pour la prophylaxie et j’ai toujours vacciné tous les enfants », affirme la jeune femme. Soit, mais ses collègues affirment que chose étrange, « les enfants qu’elle vaccinait ne pleuraient jamais. On avait l’impression qu’elle posait l’aiguille sur le bras et faisait semblant ». Pour sa défense, l’infirmière argue de ses bons résultats universitaires. « J’ai obtenu les félicitations du jury lorsque j’ai décroché mon diplôme. Et à l’université, j’ai appris une technique novatrice qui permet de piquer le patient sans qu’il s’en rendre compte », argumente Emanuela Petrillo. Pour l’heure, la justice et la sécurité sociale enquêtent. L’infirmière risque la radiation et une amende de plus d’un million d’euros à titre de dédommagement. Le parquet s’interroge aussi sur la destination des doses de vaccin fournies par le ministère de la Santé et qui n’ont pas été inoculées.

De notre correspondante Ariel F. Dumont
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
SANDRINE T Médecin ou Interne 06.05.2017 à 09h58

pneumo 23 9 CH n'est pas donné en tant que vaccin mais pour parer aux effets secondaires de celui ci !! je précise que bien qu' homéopathe mes patients sont vaccinés avec les vaccins allopathiques y Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 06.05.2017 à 12h48

Il n'en demeure pas moins que cette appellation prête à confusion.

Répondre
 
Aurelie C Infirmier 05.05.2017 à 21h49

Combien de médecins en France fournissent de faux certificat de vaccination? Combien vaccinent les carnet de santé et non pas les patients? Il suffit juste d aller sur certains groupes ou le nom de Lire la suite

Répondre
 
Isabelle S Médecin ou Interne 08.05.2017 à 22h55

Je serai ravie de connaître le nom de ses groupes !

Répondre
 
François T Paramédicaux 05.05.2017 à 21h01

Ben en faisant une sérologie sur les enfants on verra bien s'il y a anticorps ou pas???

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 05.05.2017 à 21h40

La question n'est pas là, François T. La question est de savoir qui doit le faire, à qui, et sur quel budget.

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 05.05.2017 à 20h33

Y a-t-il des contrôles post-prophylaxie en France ? Je n'en ai jamais entendu parler. Ce serait une bonne chose, vu la montée en puissance du lobby antivax en France (y compris, hélas, parmi certains Lire la suite

Répondre
 
ROMAIN F Médecin ou Interne 05.05.2017 à 21h34

en France la santé publique est à l'état larvaire, on ne risque pas de découvrir ce genre de pratique (qui existe certainement compte tenu dun nombre d'allumé dans les professions de santé)
Mai on a Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
urgences

Fermetures estivales des urgences : les médecins de l'AMUF lancent un cri d'alarme

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a dénoncé ce lundi les fermetures récurrentes, estivales ou permanentes, de plusieurs services mobiles d'urgence et réanimation (SMUR) en raison « de la conjonction des... 9

Brigitte Macron sera « à l'écoute » avec les acteurs de la santé et du handicap

Brigitte Macron

Brigitte Macron, l'épouse du président de la République, aura un rôle « d'écoute et des relations avec les acteurs de la société civile... 3

« 120 battements par minute », il était aujourd'hui l'épidémie du sida

120 Battements par minute

Années 1990, un grand congrès scientifique. Sauf que la caméra est du côté de militants qui se préparent en coulisses à casser l’ordre et... 1

Quand le ministre de l’Intérieur veut « collaborer » avec les psychiatres pour repérer les terroristes

Barcelone Fleurs Bougies

Suite à l’attentat survenu à Barcelone jeudi 17 août, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a annoncé au micro de RTL qu’il explorait la... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter