Les internes en grève mardi : « La réforme du 3e cycle est bâclée », estime le président de l'ISNI

Les internes en grève mardi : « La réforme du 3e cycle est bâclée », estime le président de l'ISNI

Sophie Martos
| 14.04.2017
  • ISNI Olivier Le Pennetier

LE QUOTIDIEN : Les ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur ont semblé donner des gages sur les conditions statutaires et salariales des internes en fin de 3cycle  lors de la dernière réunion de concertation. Pourquoi maintenez-vous votre mouvement de grève ce mardi 18 avril ?

OLIVIER LE PENNETIER : Globalement, la réunion s'est mal passée. Les directeurs des cabinets et les conseillers des ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur devaient nous apporter des éléments de réponse afin que nous levions le préavis de grève. Cela n'a pas été le cas. Trois axes nous inquiètent, la phase 3 de l'internat (dernière phase de mise en autonomie supervisée, N.D.L.R.), la durée des diplômes d'études spécialisées (DES) et la transition du passage de la réforme avec les internes actuels. Des discussions sont en cours sur la phase 3 mais cela ne va pas assez loin. Des propositions émergent mais elles arrivent deux semaines avant l'élection.

L'ISNI a reçu un projet de décret mardi soir, dont certaines parties présentent des incertitudes. L'autonomie supervisée y est mentionnée mais son organisation et son encadrement en cas d'urgence ne sont pas définis. Autre point, la rémunération des internes en phase 3, qui doit être indexée sur celle de l'assistant spécialiste, n'est absolument pas détaillée dans ce texte. On nous demande d'attendre la publication d'un arrêté qui n'est toujours pas rédigé… Beaucoup de choses sont dites de vive voix mais sont modifiées de jour en jour. Enfin, il y a toujours le problème du post-internat. Nous attendons une garantie sur leur nombre. Nous ne souhaitons pas qu'il soit diminué en partie pour financer la phase 3. Nous avons en revanche obtenu des garanties concernant le maintien de l'accès au secteur II.

Quels sont les autres points de crispation ?

Nous réclamons toujours l'allongement de la durée des DES de plusieurs spécialités. Nous n'avons toujours pas trouvé d'accord. On nous a rappelé que la réforme du 3e cycle n'était pas faite pour rallonger la formation. Et les ministères nous disent qu'un réexamen annuel des maquettes sera réalisé par un comité de suivi coordonné par les mêmes personnes refusant d'allonger d'une année les DES de cardiologie, néphrologie et hépato-gastroentérologie. Or, les internes de ces spécialités estiment qu'il s'agit d'un raccourcissement de leur internat. Actuellement, ces DES sont de quatre ans, la dernière étape étant de l'autonomie supervisée, ces internes ont l'impression que leur formation est réduite à trois ans. La réforme du 3e cycle est bâclée, mal construite et reste à l'état de brouillon.

Enfin, dernier point, la transition entre les internes actuels et la nouvelle génération n'est pas prévue. Les agences régionales de santé (ARS) n'ont reçu aucune consigne d'anticipation de la réforme.

Quelles actions avez-vous prévues pour la grève de mardi ? 

Nous appelons à la mobilisation ce mardi 18 avril. Nous avons choisi un slogan " Derniers soldes sur la formation avant liquidation des internes ". Les internes se rassembleront le matin dans le hall de chaque CHU, de chaque subdivision. L'après-midi, un rassemblement est prévu à 16 heures devant le ministère de l'Enseignement supérieur. Pourquoi ? car au même moment, le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) examinera le texte relatif aux maquettes des DES.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
Vincent L Médecin ou Interne 16.04.2017 à 10h31

Les internes de spé demandent un rallongement de leur internat et les internes de "spe MG" à qui on le propose le refuse...
En règle générale les jeunes ont tous les pouvoirs, ils sont imbus d'eux Lire la suite

Répondre
 
KLAUSS Médecin ou Interne 16.04.2017 à 20h51

oh conftére.........."
docteurs ou pas docteurs "ils seront tous touchés avec le prélèvement à la source",ville ou campagne ......
tient je vais m'installer à la montagne à part les ours,on ne voit Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Brève

Présidentielle : le monde de la Recherche appelle à voter contre Marine Le Pen

le pen

Neuf dirigeants des principaux organismes publics de recherche ont appelé ce 27 avril « à voter contre » Marine Le Pen au second tour de... 2

À Belle-Île-en-Mer, François Hollande lance les travaux de reconstruction de l'hôpital

hollande

François Hollande a lancé officiellement, ce vendredi, la reconstruction de l’hôpital Yves-Lanco, à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), la plus... 1

Allergies alimentaires : les allergologues réclament des moyens

« Les allergies alimentaires constituent aujourd’hui la deuxième vague d’augmentation des allergies après celle des allergies respiratoires... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter