Palmarès Prescrire 2016 : pas de Pilule d’Or et un constat plutôt décevant

Palmarès Prescrire 2016 : pas de Pilule d’Or et un constat plutôt décevant

Benoît Thelliez
| 26.01.2017
  • prescrire

Cette année encore, la plus haute marche du podium du palmarès de la revue indépendante « Prescrire » est restée vacante. Pas de Pilule d’Or, ni même de Palme du conditionnement en 2016, mais un nouveau bilan des « médicaments à écarter pour mieux soigner ».

Progrès pas assez décisif

À l’instar de 2015, la rédaction de la revue « Prescrire » estime qu’en 2016, « aucun médicament n’a apporté un progrès assez décisif pour justifier l’attribution d’une Pilule d...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 4 Commentaires
 
Etienne LB Médecin ou Interne 29.01.2017 à 15h39

Le jugement de Prescrire sur les médicaments repose sur une démarche s’essayant à la scientificité, l’étude des différents essais concernant une thérapeutique, leur rigueur, leur fiabilité, leur Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 27.01.2017 à 18h16

Prescrire a gagné, à force de taper pendant des années sur l'industrie pharmaceutique il n'y a plus rien de nouveau en France et ce journal pourra bientôt fermer ses portes par défaut de grain à Lire la suite

Répondre
 
polemus Médecin ou Interne 27.01.2017 à 11h03

Probablement que l'inertie et l'indécision chronique de ces organismes régulateurs tiennent au manque de leadership et au caractère technocratique de leur structure. Ces instances sont Lire la suite

Répondre
 
erwann Pharmacien 27.01.2017 à 14h05

Et également revoir le financement de ces agences, financement en majorité assuré par les labo pharmaceutiques.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Agnès Buzyn : « Si j'ai besoin d'un secrétaire d'État, j'en ferai part au Président »

buzyn

« Non ». C'est ce qu'a répondu sans fard la ministre de la Santé à la journaliste de LCI, qui lui demandait ce vendredi matin si elle avait... Commenter

Dr Patrick Gasser (UMESPE) : « La revalorisation d'un ou deux euros, c'est obsolète »

Abonné
Gasser

La branche spécialiste de la CSMF (UMESPE) organise samedi les premiers États généraux de la médecine spécialisée à Paris. Centres... 1

Des avatars virtuels aident les schizophrènes à lutter contre leurs voix

schizophrènes

Comment aider les 25 % de patients schizophrènes qui continuent d'entendre des voix menaçantes malgré leur traitement pharmacologique ?... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter